[Textes] Nuit du 13 mars

Pour les vieux sujets obsolètes mais qu'on peut vouloir relire un jour.

Modérateur : Équipe des Nuits d'HPF

Avatar de l’utilisateur
peekaboo
Langue-de-plomb
Messages : 3615
Inscription : 23 août 2007 - 15:22

[Textes] Nuit du 13 mars

Message par peekaboo » 13 mars 2015 - 21:04

Voici le topic pour publier vos textes de la nuit du 13 mars .
Aucune question, remarque, commentaire ou post contenant autre chose qu'un texte n'est accepté.

Veuillez publier votre texte en remplissant préalablement ce formulaire :

Code : Tout sélectionner

Titre :
Thème :
Fandom :
Nombre de mots :
Personnages :
Rating :

Avatar de l’utilisateur
MarinaPotterBlack
Elève de quatrième année
Messages : 85
Inscription : 25 janv. 2015 - 11:21

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par MarinaPotterBlack » 13 mars 2015 - 21:18

Titre : Une lettre à l'encre émeraude de mes yeux
Thème : Impatience
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 123
Personnages : Lily Evans et Pétunia Evans
Rating : no-rating
Dans un petit village nommée Privet Drive se trouvait deux petites filles,qui était sœurs jouant ensemble à la balançoire. Soeurs certes,mais différente physiquement mais aussi mentalement !La première était brune,et avait de grande dents,quand à la deuxième elle était rousse avec deux magnifiques yeux vert émeraude qui reflétait la joie et surtout l'impatience,car oui la petite fille était impatiente de fêter son anniversaire,cette petite fille s’appelait Lily Evans et demain elle allait fêter ses 11 ans.Ho,comme elle avait hâte!Surtout pour rejoindre sa grande sœur:Pétunia au collège.Car,contrairement au autres filles qui était sœur elles avaient depuis toujours eu de bon rapport!Mais,si elle savait que demain,une lettre à l'encre émeraude,aller changer leurs destins, à elle et à sa sœur elle ne serait pas aussi impatiente!
Dernière modification par MarinaPotterBlack le 13 mars 2015 - 21:54, modifié 1 fois.
27/01/2017 "Ouais,grave!"
Image Wattpad: @MarinaPotter4

Avatar de l’utilisateur
Catie
Auror
Messages : 4404
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Catie » 13 mars 2015 - 21:42

Titre : /
Thème : Impatient
Fandom : HP
Nombre de mots : 605
Personnages : Ron
Rating : aucun
Ron se tortillait avec impatience sur son siège. Il jetait de fréquents coups d'oeil par-dessus son épaule, épiant le serveur avec attention.

— Ron, il vient juste de prendre les commandes, attend un peu, le sermonna gentiment Hermione.
— J'ai faim, grogna-t-il en faisant la moue.

Il se replaça correctement sur son siège, en offrant un sourire d'excuse à sa femme, qui leva les yeux au ciel en souriant. Face à lui, Harry aussi esquissait un sourire amusé. Ron savait bien qu'il passait pour un affamé, mais il s'en fichait. Ils avaient mis tellement de temps à choisir le restaurant que son ventre criait famine. Et il n'était jamais bon de le faire attendre pendant ce genre de moments.

Tentant de détourner son attention de son estomac, Hermione posa une main sur la sienne avant de se tourner vers Ginny.

— Quelle était donc la nouvelle que vous vouliez nous annoncer ? demanda-t-elle d'un ton curieux.
— Nous vous l'annoncerons lorsque Ron fera plus attention à nous qu'au serveur, répondit Ginny avec malice.

Son frère aîné sursauta et reporta son regard sur elle d'un air coupable.

— Désolé, marmonna-t-il. Mais j'ai...
— Faim, oui, on sait, l'interrompit Harry avec un rictus moqueur.

Ron lui jeta un regard agacé avant de se tourner de nouveau vers le serveur, qui prenait les commandes à une table éloigné.

— Bon sang, pourquoi mettent-ils autant de temps ? pesta-t-il, son estomac émettant de désagréables trémolos. Ce n'est que du poisson cru, enfin !

Hermione adorait ce restaurant japonais, et bien qu'il ne soit pas fan de ce genre de nourriture, il arrivait à l'apprécier. Essentiellement parce que la nourriture arrivait la plupart du temps très vite.

— Pour toi peut-être, répliqua Hermione, mais Harry a commandé des brochettes de viande.

Ron lui jeta un regard boudeur avant de se concentrer de nouveau sur la porte des cuisines, décidant de ne pas prêter attention à leurs railleries.

— Ah, le voilà ! s'exclama-t-il d'un ton triomphant en voyant leur serveur pousser les portes battantes.

Il pouvait déjà apercevoir son plat sur le plateau, et il en salivait d'avance.

Sa déception n'en fut que plus grande lorsque l'homme passa devant leur table sans s'arrêter.

— Ron, cesse donc d'être aussi impatienta, s'agaça Hermione. On dirait un enfant.

Ron se retint de lui tirer la langue. Il avait faim, ce n'était pas de sa faute. Mais comme il ne voulait pas mettre sa femme de mauvaise humeur, il tenta de faire l'effort de s'intéresser à sa soeur et à son meilleur ami.

— Dites-nous donc ce qu'était cette grande nouvelle, réclama-t-il. Je suis tout ouïe.

Il ignora le grognement sourd de son ventre et leva les sourcils d'un air intéressé. Face à lui, les Potter échangèrent un regard brillants de bonheur, avant de se tourner vers leurs meilleurs amis.

— Papa et maman sont déjà au courant, dit Ginny, et nous voulions que vous soyez les prochains à savoir.

Ron ne perçut pas la suite. Le serveur venait d'arriver avec leurs plats, et il posait devant lui son assiette remplie de sashimis et de makis. Ayant déjà l'eau à la bouche, il empoigna ses baguettes, prêt à se régaler.

— Ron ? Tu as entendu ? C'est merveilleux !

Egaré, Ron reporta son attention sur sa femme.

— Hein ? dit-il, assez inélégamment.
— Tu es incorrigible, dit Ginny en secouant la tête. Je suis enceinte, Ronald. Tu vas devenir tonton !

Ron se figea, un morceau de saumon imbibé de sauce à quelques centimètres de sa bouche ouverte. Bizarrement, il se sentit impatient à l'idée d'avoir un neveu à s'occuper.
Image

Profil supprimé

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Profil supprimé » 13 mars 2015 - 21:46

Titre : Sirius, c'est encore long?
Thème : Impatience
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 560 mots
Personnages : James Potter - Sirius Black
Rating : no-rating

Il attendait. Cela faisait des heures selon lui, et il trouvait cela bizarre. On lui avait pourtant assuré que tout se passerait bien.

- Détends toi un peu James, c'est normal que cela prenne du temps, c'est votre premier!

- Je ne te savais pas expert en la matière Patmol, répliqua un peu ce dernier, malgré l'angoisse qui le rongeait.

Sirius se renfrogna légèrement, même si il comprenait parfaitement que James puisse être impatient, et c'est pour cela qu'il avait insisté pour l'accompagner, lui tenir compagnie, le détendre un peu. Mais rien y faisait.

Cela faisait plusieurs heures que Lily était arrivée à Sainte-Mangouste, et pourtant aucun signe du bébé. Pour lui, tout était censé se régler en une heure à peine. Voire deux.

Il attendait tellement ce jour. Peut être presque autant que le jour où Lily avait accepté de sortir avec lui.

- Patmol, tu penses que ça sera encore long?

-...

- Patmol, tu es puéril.

-...

-Bon, très bien, puisque tu fais la tête, je vais demander à Rémus d'être le parrain. Ou peut être même à Peter. Qu'en dis-tu?

-QUOI???

-Alors, Rémus ou Peter?

-Tu me proposes d'être le parrain? s'étouffa Sirius.

-Ah, tu es intéressé par le poste? le taquina James.

-Euh...oui, bien sûr que oui!!! s'exclama Sirius en entamant une danse de la joie. JE VAIS ÊTRE PARRAIN, JE VAIS ÊTRE PARRAIN,...

Mais une médicomage vint rapidement calmer sa joie en lui exigeant de se taire sous peine d'être expulsé à coup de balai magique dans le derrière. Autant dire que Sirius se rassit aussitôt.

-Je n'y crois pas. Je ne pensais pas que tu me le demanderais à moi. Je pensais que ça serait Lunard, il est bien plus sage et plus prudent que moi, et c'est mieux pour un bébé.

- Sirius, tu es mon meilleur ami, mon frère. C'est normal que ce soit à toi que je le propose en premier. Mais Rémus est en tête de file pour le prochain!

-Ma parole, tu es incorrigible! Ton bébé n'est même pas né que tu veux déjà lui faire un petit frère!

-Non, réplique James sérieusement. Une petite soeur. Et après on verra.

-...

James Potter était bien décidé de faire une ribambelle d'enfants à Lily. Assez pour pouvoir jouer au Quidditch tous ensemble les weeks-ends. Il était très sérieux quand disait à Sirius qu'il voulait une petite fille après Harry. Elle ressemblerait à Lily, et ferait fondre le coeur de tous les garçons de Poudlard..ou pas! Il ne laisserait personne approcher de son petit bébé. Quant à Harry, son tout petit garçon qui allait enfin voir le jour, il espérait qu'il lui ressemblerait un peu. Avec peut être le caractère de Lily, qui lui éviterait sans doute des problèmes avec le corps enseignant d'une certaine école de magie plus tard.

Oui, c'est ça. Ses cheveux, mais doux comme ceux de Lily. Les yeux de sa mère, dans lesquels il adorait se perdre. Un peu aventurier, qui ne se laisse pas faire. Loyal, courageux, fidèle. Le mélange parfait des deux.

-Sirius?

-Oui?

-C'est long d'attendre.

-Je sais James.

-Tu penses que Lily me pardonnera ces heures de souffrance?

-Elle est folle de toi et elle sera folle de votre bébé...Mais je te conseille de vérifier sa baguette, elle voudra peut être se venger! le taquina Sirius.

La médicomage qui avait rappellé à l'ordre Sirius réapparut. En lançant un regard noir à ce dernier, elle annonça aux deux hommes que Harry James Potter venait de naître, et qu'il était en parfaite santé.
Dernière modification par Profil supprimé le 13 mars 2015 - 21:53, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Caroliloonette
Première Moldue à Poudlard
Messages : 6476
Inscription : 14 sept. 2009 - 19:52

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Caroliloonette » 13 mars 2015 - 21:49

Titre : Profiter de l'été
Thème : Impatient
Fandom : HPF
Nombre de mots : 522 mots
Personnages : James Sirius, Albus Severus et Lily Luna Potter
Rating : Tout public
Impatient, il était impatient. Il n’avait jamais vraiment aimé ce mot, il sonnait comme une insulte, comme un reproche, lorsqu’il sortait de la bouche de ses parents. Mais là il devait bien avouer que ce mot collait parfaitement à la situation. James Sirius Potter fera sa rentrée à l’école de sorcellerie et de magie de Poudlard à la rentrée prochaine. Ce n’était que le début des vacances d’été et pourtant il aurait aimé que tout soit prêt.

Il avait même insisté auprès de ses parents pour qu’ils l’emmènent effectuer ses achats sur le chemin de Traverse. Sa mère lui avait simplement rappelé qu’il n’avait toujours pas reçu sa liste de fournitures. Mais James ne voyait vraiment pas le souci, il s’était renseigné auprès de ses cousins, cousines pour savoir quel matériel était requis pour les première année, et visiblement ce dernier ne variait pas beaucoup au fil des années. Parfois, histoire de le taquiner, son père lui faisait remarquer que tant qu’il n’aurait pas sa lettre d’admission il ne pourrait pas être sûr d’y entrer. En règle générale, le regard noir que James lançait à son père à la mention de cette éventualité, le dissuadait de poursuivre plus loin la taquinerie.

De lui-même il avait rangé et nettoyé sa chambre, il triait les vêtements, sélectionnait ceux qu’il voulait emporter avec lui. Il avait pris soin de cacher ce pull hideux que sa mère adorait lui faire porter. Puisqu’elle l’adorait elle n’avait qu’à le garder pour elle. Lui il n’avait pas envie que l’on se moque de lui. Il finissait de ranger précieusement ses habits dans sa malle, lorsqu’Albus et Lily firent irruption dans sa chambre. Cette dernière s’affala sur son lit, tandis qu’Albus tournait en rond autour de la malle.

-James t’es vraiment pas marrant en ce moment, se plaignit sa jeune sœur en soufflant un grand coup.
-Ecoute Lily, j’vais rentrer à Poudlard, j’suis grand maintenant, je n’ai plus le temps de jouer avec vous.
-Pfff, n’importe quoi, intervint Albus en venant s’asseoir sur le lit près de Lily. C’est pas parce que t’es grand que tu ne peux plus jouer. Maman et papa ils jouent bien avec nous des fois et même qu’ils sont beaucoup plus grand que toi.
-Même grand-mère Molly et grand-père Arthur, et ils sont encore plus grands, ajouta Lily.
-Ouais ils sont tellement grands qu’ils sont vieux, précisa Albus.
-En plus, enchaîna Lily. Quand tu vas partir pour Poudlard on te verra pas pendant loooooooooooongtemps, alors si tu commences déjà à te cacher c’est vraiment pas drôle.

James n’avait pas réfléchi à cela. Il était tellement impatient de partir pour Poudlard qu’il n’avait pas réalisé qu’il serait séparé de sa famille pour la première fois. Il n’aura plus droit aux réveils toniques d’Albus, et à ses blagues toujours si drôles. Disparus, les nombreux bisous de Lily et son rire si communicatif. Et tous ces moments de complicité entre frères et sœur face à leurs parents lui manqueront énormément. Il était impatient d’effectuer sa rentrée, c’était indéniable. Mais Albus et Lily avaient raison, il devait aussi profiter de son été.

-Alors vous voulez jouer à quoi ?
Image

Avatar de l’utilisateur
MarinaPotterBlack
Elève de quatrième année
Messages : 85
Inscription : 25 janv. 2015 - 11:21

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par MarinaPotterBlack » 13 mars 2015 - 22:20

Titre :McGo,vous abusez avec vos punitions!
Thème :Punition
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots :163
Personnages : Les maraudeurs et quelques Serpentards
Rating : aucun

McGo les avait punit de divers façons,d'abord par des heures de retenues avec Hagrid dans la foret interdite,puis en nous fessant laver les trophées de Quiditch,elle nous a même fait récurer les vieux chaudrons de Pablo Finnigan et de Franck Londubat,elle nous avait aussi confisquer nos balais et interdit d'aller à Prés-Au-Lard,mais jamais encore elle n'avait oser leurs faire...ça! En effet les 4 amis étais enfermer dans la Salle sur Demande avec deux Serpentard! Mais,pas n'importe quelles Serpentards!Car en effets il s’agissait de Luçius Malefoy,Severus Rogue et Thibault Noot et comme-çi cela ne suffisait pas Sirius roula le patin de sa vie à Remus,Noot déclara sa flamme a Peter dont les sentiments étais réciproques et le plus étonnants et inquiétant Rogue et Malfoy s’embrasèrent!Ca y est McGo avait abuser,là on dirait Dumby!Il doit déteindre sur elle ! Attend,sa veut dire qu'ils son ensemble? La punition avait fait naître des couples improbable et James était écœurait devant l'image de McGo embrassant Dumby!
27/01/2017 "Ouais,grave!"
Image Wattpad: @MarinaPotter4

Profil supprimé

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Profil supprimé » 13 mars 2015 - 22:44

Titre : Une part de gâteau?
Thème : Punition
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 364
Personnages : Albus Dumbledore - Severus Rogue
Rating : Tout public

-Vous m'avez convoqué, Monsieur le Directeur? demanda Severus Rogue, en tentant de cacher son exaspération

Severus Rogue n'aimait pas se faire convoquer par le Directeur de Poudlard. Il n'aimait pas voir le professeur Dumbledore porter un petit chapeau de fête multicolore. Et par dessus tout, il n'aimait pas être convoqué quand"le vieux fou" faisait la fête. Des cotillons étaient éparpillés dans tout le Bureau, et une grande banderole ornée du chiffre 100 flottait dans les airs.

- Je ne savais pas que nous allions fêter votre anniversaire, dit-il avec mépris en détournant la tête de la banderole. Si vous m'aviez prévenu avant, je me serais fait une joie de vous acheter un cadeau et un gâteau.

-Ne soyez pas idiot Severus, vous savez bien que j'ai 107 ans, répliqua avec malice Dumbledore. En revanche, un bon gâteau serait le bienvenu!

Il claqua des doigts, er deux assiettes apparurent, remplies d'une grosse part d'un gâteau au chocolat et des friandises préférées d'Albus.

-Puis-je vous demander ce que nous fêtons dans ces cas-là? demanda le Professeur de Potions d'un ton doucereux.

- Nous célébrons un nouveau record dans cet établissement!

-Qui est? s' impatienta Rogue.

- C'est la première fois fois depuis plus de trois cent ans qu'un professeur punit cent élèves en une semaine. Je tenais à vous adresser toutes mes félicitations mon cher Séverus! Venez donc goûter un peu de ce gâteau, c'est votre journée!

-C'est une blague j'espère.

-Absolument pas! Minerva m'a informé cet après-midi midi que vous aviez encore donné une retenue à Harry Potter et Ronald Weasley, ce qui a amené votre compteur d'élèves punis à 101. Mais j'ai arrondi à 100 car hier, vous aviez finalement renoncé à enlever 50 points à Fred Weasley, ou peut être son frère, pour avoir donné leurs confiseries piégées aux élèves de votre maison.

-Ce sont des insupportables énergumènes, qui n'ont pas de respect! Je ne comprends pas que vous m'ayez forcé à ne pas les punir.

-Il faut bien rire tant qu'on peut encore en profiter Severus, dit gravement Dumbledore.

-Ce n'est pas une raison pour se montrer insolent! explosa Severus, rouge de rage.

- Vous ne devriez pas vous énerver autant mon ami. Prenez un peu de gâteau à la place, dit joyeusement le Directeur.
Dernière modification par Profil supprimé le 13 mars 2015 - 22:47, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Catie
Auror
Messages : 4404
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Catie » 13 mars 2015 - 22:47

Titre : /
Thème : Punition
Fandom : The 100
Nombre de mots : 387
Personnages : Clarke
Rating : aucun
Le siège vibrait sous elle, ses mains se serraient convulsivement sur les barres de métal qui entouraient ses épaules. Elle tentait d'ignorer tant bien que mal la présence indésirable de Wells à ses côtés. Elle venait de rejeter ses excuses, la rage faisant bouillir son sang. Du coup de l'oeil, elle observait Finn, qui faisait le malin. Elle ne pouvait s'empêcher d'envier son inconscience.

— Restez attachés, ordonna-t-elle d'une voix abrupte à deux adolescents qui venaient de se détacher de leurs sièges. Nous allons entrer dans l'atmosphère !

Mais sourds à ses recommandations, hilares, ils se laissèrent flotter à travers le vaisseau. Jusqu'à ce qu'une brusque secousse les projette contre le plafond. Clarke eut la respiration coupée par le harnais qui la maintenant sur son siège. Son hurlement resta bloqué dans sa gorge.

L'atterrissage fut brutal et difficile. Pendant de longues secondes, personne ne souffla mot. Puis, difficilement, chacun s'extirpa de sa place et se rua vers le sas de sortie. Haletante, Clarke se glissa vers un des adolescents qui s'était détaché et posa deux doigts sur son cou. Mort. La gorge serrée, elle lui ferma les paupières.

Elle ignora Wells, debout derrière elle et gagna l'étage inférieur du vaisseau. Un jeune homme déguisé en garde s'apprêtait à ouvrir la porte.

— Attendez ! l'arrêta-t-elle. Nous ne savons pas si la Terre est viable, l'air pourrait être toxique.
— Il n'y a aucun moyen de le savoir si on reste là, répliqua l'autre.

D'un geste, il actionna le levier. Clarke sentit sa gorge se nouer. Les visages excités autour d'elle lui montraient qu'ils pensaient tous à une seconde chance. Ils avaient l'espoir. La porte du sas s'ouvrit, le soleil agressa leurs pupilles. Les premières personnes sortirent. Hésitante, Clarke resta un instant sur la rampe avant de sauter sur le sol. La terre recouverte de brindilles craqua sous ses bottes. Pivotant sur ses talons, elle regarda ses congénères se disperser dans les forêts en poussant des cris de joie.

Pourtant, elle n'arrivait pas à partager leur allégresse, ou à apprécier le paysage. Son coeur était étreint dans un étau. Parce qu'ils avaient beau tous espérer un renouveau, elle savait que cette mission était du suicide. Le Conseil ne savait pas si la Terre était encore radioactive. Il les avait envoyés à leur mort.

Ce n'était pas un cadeau. C'était une punition.
Image

Avatar de l’utilisateur
Caroliloonette
Première Moldue à Poudlard
Messages : 6476
Inscription : 14 sept. 2009 - 19:52

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Caroliloonette » 13 mars 2015 - 22:51

Titre : Attraction d'enfer
Thème : Punition
Fandom : HPF
Nombre de mots : 408 mots
Personnages : Ron, Hermione, Rose et Hugo Weasley
Rating : Tout public
Mais que faisait-il donc là ? Tout était flou autour de lui , il percevait par intermittence de drôles de points lumineux, son déjeuner avait déjà faillit prendre le mauvais chemin deux fois de suite. Ron ferma les yeux et se recroquevilla un peu plus sur son siège à l’approche du looping suivant.

Ils passaient des vacances en famille à Paris avec Hermione et les enfants. Ces derniers avaient insisté pour aller au parc d’attraction Disneyland. Ron ne comprenait pas vraiment cet engouement des moldus pour cette satanée souris, et encore moins le plaisir qu’ils pouvaient trouver à grimper à bord de tels manèges. Il fallait vraiment être tordu pour aimer ça ! Mais Rose et Hugo semblaient tellement emballés par cette idée qu’il avait fini par se ranger, malgré lui, à l’avis de leur mère et ils avaient décidés d'y passer une journée entière.

Et voilà comment il s’était retrouvé à bord du Space Mountain à affronter, le plus vaillamment possible, virage après virage, secousse après secousse. En sortant de l'espèce de fusée dans laquelle on l'avait placé il eut du mal à retrouver son équilibre, le paysage vacillait étrangement autour de lui. Il avait demandé à faire une petite pause et s'était installé sur un banc, afin de reprendre son souffle et ses esprits. Il avait repéré ce manège avec l’éléphant aux grandes oreilles, ça semblait relativement tranquille, les visiteurs devaient simplement grimper sur un éléphant et ce dernier s’envolait légèrement, ça ne devait pas faire trop peur. Mais l’éléphant volant n’intéressait pas ses enfants qui l’entraînaient déjà vers une autre attraction qui allait encore lui retourner l’estomac. De toute façon, plus ça secouait dans tous les sens, plus ils adoraient... et plus Ron détestait. Pour son plus grand malheur !

Il tenta désespérément de les diriger vers les boutiques dans lesquelles on retrouvait la fameuse souris sur des mugs, tee-shirts, masques, crayons … Ces derniers ne l’écoutèrent même pas, ils sautillaient déjà vers la file d’attente. Lorsqu’il leur proposa de leur payer des bonbons sans qu’ils réagissent, il comprit que c’était peine perdu d'avance pour lui. Il observa d’un mauvais œil le petit train en bois qui dévala la montagne. Les grincements, bien que voulus, et les hurlements des passagers n’étaient vraiment pas rassurant à son goût. Allait-il réellement se laisser entraîner là-dedans ?

Ses enfants étaient heureux mais pour lui c’était une véritable punition. Mais que ne ferait-il pas pour leur faire plaisir ?
Image

Avatar de l’utilisateur
SunonHogwarts
Stagiaire chez W&W
Messages : 979
Inscription : 06 nov. 2014 - 19:46

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par SunonHogwarts » 13 mars 2015 - 23:02

Titre : Samedi matin
Thème : Punition
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 950
Personnages : Personnage original et Sirius Black
Rating : Aucun

"Ce fut d'une humeur massacrante qu'Evy Keil se réveilla dans son dortoir au couleurs de Gryffondor, ce matin du samedi 24 avril. Elle ouvrit difficilement un œil, puis l'autre et pendant un instant, se demanda ce qui avait bien pu lui prendre de mettre son réveil le premier matin des vacances de printemps. Le souvenir du plus grand crétin que cette terre ait porté, plus couramment désigné sous le nom de Sirius Black, qui l'a frappa de plein fouet, n'arrangea en rien sa joie. Elle ne pouvait pas le croire. Une retenue. Elle avait écopé d'une retenue. Ce n'était pas la première, et ce ne serait certainement pas la dernière, mais penser qu'elle serait enfermée dans un cachot humide et puant pendant trois longues heures avec pour seule compagnie ce qui servait de meilleur ami à James, non, c'était insupportable. Elle n'en sortirait jamais vivante. Elle allait mourir sous terre, seule et abandonnée.

"Trêve de bavardages, habille toi et descend ou Rusard serait bien capable de te coller une heure de retenue en plus."

Sur ces sages paroles, elle s’emparât d'un jean taille basse et d'un tee-shirt rouge sang. Elle se coiffa rapidement, sans oublier de se maquiller. Elle ne pensa à son gilet gris, soigneusement plié sur une chaise de bureau, que lorsqu'elle fut sortit de la salle commune. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre. Elle n'avait certainement pas le temps de retourner le chercher. Tant pis. Elle dévala les escaliers à toute vitesse, manquant tomber à plusieurs reprises, et c'est à bout de souffle qu'elle déboula dans le hall. Pressée, elle ne fit pas attention au jeune homme qui sortait de la Grande Salle et, avant qu'elle n'ait eu le temps de dire Quidditch, elle le heurta de plein fouet. Elle bascula en arrière mais deux bras agrippèrent sa taille et la ramenèrent en avant, contre le torse du garçon qui lâcha un "Attention" inquiet. Elle déglutit avec difficulté et rougit légèrement lorsque, collée contre lui, elle put sentir ses muscles se contracter tandis qu'il la retenait pour l’empêcher de tomber.

"Surement un joueur de Quidditch." Pensa-t-elle. "Ça me va, tant que ce n'est pas un de ces Serpentards.

Un "Keil ?" retentissant la ramena brusquement sur terre. Elle sursauta et s'éloigna d'un bond en reconnaissant la voix de son camarade de classe.

"Black ?"

Elle afficha un mine dégoutée, tandis que le jeune homme se contentait d’un sourire en coin.

"Je t'ai tant manqué que ça ?

- Si une chose ne pas manqué c'est bien ton complexe de supériorité."

Elle leva les yeux aux ciel lorsqu'il éclata d'un rire tonitruant.

"Mais oui bien sur. Tu ne t'es pourtant pas gênée pour te blottir contre moi.

- Je n'ai pas...

- Je te crois."

Et il l'a planta là, bouillante de rage.

"Très bien. S'il veut jouer à ça."

Elle le suivit d'un pas qui se voulait mesuré et s'empressa de descendre les escaliers qui menaient aux cachots.

"Vous êtes en retard." Annonça la voix accusatrice de Rusard.

"Vraiment, désolé, Monsieur, mais j'ai du calmer les ardeurs de Mlle.Keil ici présente.

- Espèce de...

- Silence ! Entrez et commencez avant que je ne décide de vous enfermez là pour la journée."

Frémissante de colère, Evy entra dans la petite pièce sombre, non sans fusiller Black du regard au passage. Il lui adressa un sourire radieux, et si Rusard n'avait pas été là, elle lui aurait sans doute enfoncé sa baguette dans le nez.
Rusard referma la porte derrière lui et ils entendirent la clé tourner dans la serrure.

"C'est partit."

Sirius s'agenouilla devant la première étagère qu'il trouva et commença à ranger les produits et la flacons négligemment posés dans un désordre peu commun. Discrètement, il regarda vers Evy, debout de l'autre coté de la pièce, qui s'adonnait visiblement à la même activité que lui. Elle ne portait qu'un débardeur, et ses cheveux bruns foncés tombaient en cascade sur ses épaules nues. Elle avait dut oublier son gilet dans son dortoir, le gris, celui qu'elle mettait toujours lorsqu'elle portait un haut rouge. Celui qu'elle portait le jour ou il s'était arrangé pour qu'ils se fassent coller. Elle n'avait rien soupçonné, bien sur. Mais tout cela faisait partit de son plan. Ils étaient tous les deux bloqués pour deux heures dans une salle vide, et il savait que le meilleur moyen de lui avouer ses sentimenrs était de provoquer une dispute. Mais maintenant qu'il la voyait comme ça, il n'avait plus envie de se battre avec elle.
La jeune fille fut secouer d'un frisson. Elle devait être absolument frigorifiée, habillée aussi légèrement. Avant de changer d'avis, Sirius se releva et s'approcha d'elle. Il hésita un instant puis retira sa veste.

Evy sentit un mouvement derrière elle et s’apprêtait à se retourner lorsqu'elle sentit un veste se poser sur ses épaules. Elle jeta un coup d'oeil. Sirius... Black lui prêtait sa veste ? Elle devait rêver !

"Tu avais l'air d'avoir froid." Expliqua-t-il avec un haussement d'épaules.

Elle le regarda un instant sans rien dire, incapable de parler. Lentement, il leva la main pour remettre une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Elle frissonna au contact de sa main contre sa joue. Il sembla sur le point de faire quelque chose, mais de ravisa et fit un pas en arrière. Avec un soupir, il lui tourna le dos et retourna à son étagère.

"Merci."

Même de dos, elle devina qu'il souriait. Elle le regarda un instant reprendre son travail avant de se tourner à son tour vers ses pots. Soudain, le cachot ne lui paraissait plus si humide, et la punition si terrible."
Image Image
"It's called a hustle, sweetheart."

Team Chun
Team Sombrero

Avatar de l’utilisateur
Catie
Auror
Messages : 4404
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Catie » 13 mars 2015 - 23:18

Titre : /
Thème : Incitation
Fandom : Original
Nombre de mots : 100
Personnages : une psychopathe schizophrène :mrgreen:
Rating : aucun
Le couteau ensanglanté tomba de sa main tremblante. Le bruit sourd de sa chute sembla se répercuter dans la pièce silencieuse. L'expression choquée sur le visage du cadavre ne semblait pas vouloir la quitter des yeux. Amanda sentait sa respiration s’accélérer.

Elle recula, inconsciente de ses gestes. Elle heurta le mur derrière elle et se laissa glisser lentement au sol. Des larmes coulaient le long de ses joues.

Ce n’était pas de sa faute. C’était cette voix dans sa tête, qui l’avait incitée à le tuer. Elle n’était pas responsable. C’était cette voix, si insistante. Ce n’était pas sa faute.
Image

Avatar de l’utilisateur
ChocolatCake
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 645
Inscription : 07 oct. 2013 - 21:12

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par ChocolatCake » 13 mars 2015 - 23:36

Titre : Happy story
Thème : Incitation
Fandom : Original
Nombre de mots : 215
Personnages : Adel et Rita
Rating : -12
— Je n'arriverai jamais le faire.

Rita se prit la tête entre ses mains et s'assit sur son lit, dépitée. Sa sœur jumelle lui passa un bras autour de l'épaule et se rapprocha.

— Je suis sûre que tu peux le dire au juge, qu'est-ce qu'il s'est passé, pourquoi. Comment.
— Mais c'est ton ex...
— Et alors? C'est mon ex, qu'est-ce que ça peut me faire?

La jeune fille tourna la tête, fuyant le regard d'Adel.

— Laisse-moi un peu. J'ai besoin de me concentrer.

Sa sœur lui jeta un dernier regard compatissant et sortit de la chambre. À ce moment, Rita éclata en sanglot. Elle avait marre d'être celle qui était faible, qui avait été embobinée, elle avait envie de ne plus paraître idiote et que les gens arrêtent de la voir comme une victime.

Elle avait fait quelque chose de mal, et pourtant, tout le monde le blâmait lui . Mais elle voulait qu'on sache que c'était aussi la sienne. Elle aurait voulu avoir la force de refuser le sachet qu'il lui avait tendu, et tout aurait été différent.

C'était peut-être grave ce qu'il avait fait. Mais le pire, c'était que Rita ne s'en rendait pas compte.

Elle ne voyait que sa faiblesse à elle. Et c'est peut-être cela qui causa sa perte.
Image

Avatar de l’utilisateur
Caroliloonette
Première Moldue à Poudlard
Messages : 6476
Inscription : 14 sept. 2009 - 19:52

Re: [Textes] Nuit du 13 mars

Message par Caroliloonette » 13 mars 2015 - 23:37

Titre : Journal Intime
Thème : Incitation
Fandom : HPF
Nombre de mots : 315 mots
Personnages : Victoire Weasley
Rating : Tout public
Vendredi 13 mars 2015

Cher journal intime,

J’ai encore reçu une lettre de maman et papa. Ils voulaient prendre de mes nouvelles. Enfin c’est ce qu’ils écrivent, je ne suis pas dupe, je sais bien qu’ils s’inquiètent pour Louis et qu’ils veulent savoir si sa première année se passe bien. En fait j’sais pas trop pourquoi ils s’inquiètent comme ça pour lui, alors que ça se passe très bien. J’crois qu’ils se racontent des films bizarres dans leur tête. Etranges parfois les parents !

Maman a une nouvelle fois fait de petites allusions à l’école de Beauxbâtons. Alors cette fois-ci je n’ai pas eu droit au couplet sur le climat plus doux de la France, mais j’ai eu droit à une démonstration sur les avantages de maîtriser deux langues vivantes. Si elle a encore l’espoir que toutes ces petites incitations vont me décider à rejoindre la France l’année prochaine, elle est carrément à côté de la plaque. Enfin bon, tu es le mieux placé pour savoir ça, vu que je te raconte tout, tout, tout. D’ailleurs c’est impossible pour moi de changer d’école. Je ne verrai plus Teddy. IMPOSSIBLE. Ça c’est clair et net. Tout à l’heure je l’ai croisé en sortant de la Grande Salle, il était avec ses amis et il m’a sourit. S’il m’a sourit, ça veut dire qu’il m’aime bien, non ?

Enfin bon, d’un autre côté elle me fait bien marrer ma mère, elle pense agir en étant masquée, mais au final j’ai compris tout son petit jeu, et ça m’éclate d’essayer de deviner quel couplet elle va me servir dans ses prochaines lettres.

Allez, j’te laisse, y’a l’entraînement de Quidditch qui va commencer, j’étais déjà en retard la dernière fois, la capitaine n’a pas trop apprécié donc je vais essayer d’être ponctuelle ce soir.

A très vite

PS : Comme d'hab, ça me fait du bien de te parler
Image

Verrouillé

Revenir à « Archives »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité