[Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Discussions autour de l'univers étendu (Cursed Child, Pottermore, JKR, etc).
Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 12956
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ellie » 12 août 2016 - 16:02

Attention, la définition de Wiki dit ce qui est accepté officiellement, pas que tout ce qui est "officiel" (ie écrit et/ou approuvé par le créateur) doit automatiquement être accepté. Le principal terme de cette définition du canon est "accepté", pas "officiel".
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 12 août 2016 - 16:12

Pour les films, ce sont des adaptations donc pas du canon, juste l'interprétation d'une ou plusieures personnes de l'oeuvre existante avec des changements par rapport à celle-ci liés à la fois à leur vision et aux contraintes du changement de format.

Là où ça se complique ce n'est pas pour les adaptations des Harry Potter mais pour Les Animaux Fantastiques, c'est basé sur le livre de classe de Harry publié pour une association caritative mais l'histoire et les personnages en dehors de Newt sont inédits donc c'est une adaptation très libre puisque le livre est une encyclopédie sans histoire.

Ça pourrait être un spin-off à l'univers des films déjà filmés qui ne sont pas canon puisque comme dit plus haut ce sont des adaptations... mais JKR a participé à l'élaboration du scénario et le rôle de Steve Kloves doit plus être un soutien parce que l'exercice est nouveau pour elle et qu'il doit l'aider pour les aspects plus techniques liés à un scenar de cinéma.
Du coup, la situation est très différentes du cas des autres films où Kloves et Goldenberg faisaient un travail d'adaptation et JKR était juste disponible pour leur dire ce qu'il ne fallait pas zapper et pointer quelques trucs à corriger. Elle écrit une nouvelle histoire dans le même univers même si le medium est différent de ce qu'elle a fait jusque-là donc a priori c'est canon, mais du coup on part du principe que les livres et les films HP appartiennent à deux univers différents, celui des livres étant évidemment celui de référence pour dire ce qui est canon ou pas, et donc les films sur Les Animaux Fantastiques pourraient se trouver dans la situation bizarres où ils seraient reliés aux deux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Chiron
Titulaire des BUSE
Messages : 147
Inscription : 12 mai 2015 - 22:05

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Chiron » 12 août 2016 - 16:38

flodalys a écrit:
>
> Après je trouve que "je me moque de mon lecteur" c'est peut-être
> un peu fort.

Tu as complètement raison. J'ai tendance à m'emballer quand je suis dans une démonstration. J'avais en tête quelques blockbuster qui changent leurs règles quand ça les arrange, mais sans aucun rapport avec HP.

lele-35
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 685
Inscription : 09 oct. 2010 - 19:18

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par lele-35 » 13 août 2016 - 19:45

SPOILER
///////
///////

Pour moi, le voyage temporel est mal abordé. Je ne suis pas spécialement contre l'idée, mais la manière dont il est abordé. Dans le trois, aucun soucis, tout s'emboîte parfaitement bien. Et je suis d'accord avec Zakath dans le sens où oui, je pense que des gens ont déjà pu changer le passé dans la saga, car oui, Hermione dit bien que des gens ont déjà joué avec le temps et en gros l'ont regretté. Mais cette conception des choses est pour moi illogique, et incohérente dans le sens où si un individu remonte le temps et change quelque chose, qu'il revient ensuite dans le présent, voit les conséquences qui ne lui plaisent pas, et reremonte le temps pour remettre tout en ordre, ça voudrait dire qu'il a annulé ses actions, et donc qu'il n'aurait pas eu besoin de revenir soigner ses erreurs. En gros le fait qu'un personnage change le temps me semble paradoxal et impossible car à partir du moment où tu changes un truc, logiquement après tu ne remontes plus le temps pour changer les choses vu qu'il n'y en a plus besoin, et donc c'est censé s'annuler... vous me suivez? Bon après ici, les personnages en question ont leurs souvenirs et ne se sont pas transformés en personnages de l'univers alternatif qui auraient un passé de cet univers alternatif mais bon, je suis pas spécialement convaincue. Pour moi, il y a un truc qui cloche à ce niveau là. A la limite, créer des nouveaux univers à chaque changement, au lieu de remplacer leur univers d'origine par celui qu'ils viennent de créer me paraîtrait plus logique, un peu comme Ellana San l'a fait dans les Cicatrices du Temps si vous connaissez. En conclusion là-dessus, je peux concevoir cette notion de voyage temporel de la pièce à la limite, mais c'est vrai qu'il y a un peu de quoi tiquer surtout sur le coup.

Sinon, ça reste subjectif mais ce n'est pas comme si on pouvait changer nos ressentis. J'ai bel et bien une impression de fanfiction. Alors OUI j'imagine bien que le coin des fanfics est suffisamment vaste pour ne plus avoir d'idée qui n'ait pas déjà été abordé au bout d'un moment, MAIS franchement, OUI j'ai une IMPRESSION. Par exemple le thème de voyage temporel ou Delphi, pour moi ça fait très fanfiction, dans le sens où j'ai déjà croisé des fanfics (bonnes ou mauvaises) qui avaient ces thèmes là. Je ne dis pas que le livre est une fanfic, et je ne dis même pas qu'il n'est pas canon,pour moi d'ailleurs il l'est (bon le voyage mouef mouef il l'est mais je tique quand même un peu) mais je dis que comme quand on a l'impression d'avoir déjà vu une personne quelque part avant, j'ai l'impression d'avoir vu ce scénario quelque part avant, et si c'est le cas, je l'aurais forcément croisé dans une fanfic et non dans un autre livre. Je parle spécifiquement : la Next Gen qui remonte le temps excuse-moi mais c'est vu et revu dans les fanfics. Je n'ai pas revu ça dans un autre livre par exemple de Stephen King. Je me rappelle des fanfics dans ce cas parce que j'en ai lu avec ces personnages là, cet univers là. C'est donc tout à fait normal de faire un parallèle avec des fanfictions. Ce n'est pas pour autant en parler négativement. Cette impression de familiarité que j'ai par rapport à certaines fanfics, c'est un fait, point. Vraiment, je me réfère à des choses spécifiques, je ne vais pas aller dire de X bouquin que je trouve pas terrible " olalala ça ça me rappelle la fanfiction". Il n'y aurait aucun rapport. Je n'utilisais absolument pas la fanfiction en position négative. C'est juste un hasard que ça se trouvait dans mon avis. Même si j'avais adhéré à toutes les pages du livres et adoré j'aurais pu dire " ah tiens c'est marrant y'a certains passages qui me rappellent un peu des fanfics là.".

Sinon pour le livre, j'ai personnellement apprécié de le lire, malgré le fait que j'ai dû réfléchir un certain moment à la fin pour me demander si je le considérais bel et bien canon. Disons que je le conçois à peu près canon, mais que c'est pour moi, je ne suis pas certaine que le voyage temporel ait été quelque chose que Rowling ait eu en tête genre " toute seule", et que l'idée a éclos plus dans le cadre du projet pour nous pondre quelque chose avec de l'aventure. Mais je conçois tout à fait les relations entre personnages, leurs caractères et leur situation dans le présent. (bon j'vais pas vous mentir, Delphi je tique vachement, j'attends de voir si on aura une explication de Rowling là dessus ou si elle nous laissera dans le noir avec nos questions). Donc voilà, après sinon le voyage temporel en lui-même si on enlève la manière dont il est abordé, je l'ai bien aimé, j'ai beaucoup aimé avoir certaines situations, et j'ai vraiment adoré revoir Rogue. J'étais toujours convaincue qu'il resterait comme tel, qu'il ne pourrait pas dépasser sa haine pour James par exemple (et ça ne dit pas qu'il l'a fait hein mais dans sa représentation ici, je pense qu'il en avait le potentiel), mais le livre nous a donné une nouvelle facette de ce personnage, qui m'a laissée agréablement surprise. Une partie de moi me dit qu'il s'agit peut-être de fanservice, genre rendre Rogue un peu plus gentil parce que pleins l'adorent mais au fond, je ne pense pas. (enfin y'a quand meme une de ses répliques j'rois pour Albus qui m'a laissée un peu sceptique parce que quand même il s'est vachement adouci du coup xD ).
Image

APPEL À NOUVELLES sur le thème de l'automne pour publication papier ;)

Avatar de l’utilisateur
Hedwyn
Elève de sixième année
Messages : 179
Inscription : 29 juil. 2008 - 20:42

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Hedwyn » 15 août 2016 - 15:03

Je l'ai reçu samedi dernier en début d'après-midi et je l'ai fini en 24h. Je l'ai dévoré !

/!\ SPOILER /!\



J'ai adoré Scorpius, que j'ai trouvé absolument lumineux, riche et intéressant. Son côté geek est surprenant et pourtant tellement évident. Je n'avais jamais imaginé Albus comme plus proche de Harry-se-roule-par-terre de colère du tome 5 que du mignon binoclard du tome 1, mais après tout je trouve que ça colle. Je suis toutefois un peu déçue par Rose, que j'imaginais un tout petit peu moins pimbêche. A croire que c'était ce qu'Hermione serait devenue sans la "mauvaise" influence de Harry et Ron.

Je n'imaginais pas non plus Drago en si bons termes avec les Potter-Weasley, même si finalement cela ne m'étonne pas que Ron soit le dernier à vraiment l'avoir mauvaise contre lui. Les relations entre les personnages sont belles, fidèles à ce qu'ils étaient vingt ans plus tôt. En tant que grande supportrice de Ron et Hermione, je suis d'accord avec un précédent commentaire qui disait que la pièce dément les éventuels regrets qu'avaient eu JKR à les laisser ensemble à la fin. J'aime beaucoup l'idée que dans tous les univers alternatifs, Ron et Hermione se retrouvent, ou regrettent de s'être loupés.

Ginny en maman attentive m'a beaucoup plu. Quant à Ron, effectivement quel bonheur de le voir si à l'aise dans ses baskets, même si pour moi le côté comic relief est un peu trop prononcé (oui, bien sûr, il va bouffer du porridge au milieu de l'après-midi dans le bureau de sa femme, et se tromper de sens en utilisant sa baguette :roll: ).

Comme j'ai toujours eu un peu de mal à considérer un "nouveau" Harry Potter comme canon, je pense que cela se répète à présent et que cela viendra avec le temps. Mais je risque de prendre un peu plus de temps avec celui-ci, et ce pour plusieurs raisons, dont la première est le format d'écriture, mais après tout c'est un script et cela n'a jamais été vendu comme un "tome".

Ce ne sont pas les règles du voyage temporel qui diffèrent entre le tome 3 et la pièce qui me dérangent. Je pense que comme elles n'ont pas été clairement établies et expliquées dans HPPA, elles sont soumises à l'interprétation des lecteurs et comme Zakath, je pense que la boucle et la ligne parallèle peuvent coexister dans l'univers.

Non, ce qui me dérange, ce sont d'autres aspects, des détails, des trucs qui me font tiquer. Notamment qu'Al et Scorpius n'aient aucun problème à parler à une jeune femme d'une vingtaine d'années sans que personne ne trouve ça bizarre qu'elle s'intéresse autant à eux. Que Trucmuche pour reprendre l'expression ait pu s'intéresser à cet aspect d'une relation humaine. Que n'importe qui puisse entrer à Poudlard pour le motif le plus idiot qui soit. Quoi, personne n'a donc souhaité renforcer la sécurité de l'école après la bataille ?! Et cela concerne également les parents, le trio, Ginny et Drago en tête, qui peuvent débarquer comme ils veulent dans le bureau de Minerva. Quand on pense que dans les livres, les Weasley ne sont arrivés à Poudlard que pour trois occasions, dont le Tournoi des trois sorciers et quand Ron et Ginny étaient en danger de mort dans les tomes 2 et 6 ! Et pour conclure sur le sujet, j'ai beaucoup, beaucoup de mal à imaginer Minerva se faire intimider par Harry, que j'ai trouvé particulièrement virulent contre elle.

Ensuite, le choix de carrière de Harry et Hermione. Je ne peux pas imaginer Harry, élève moyen sans plus et quand même un peu casse-cou, dans un boulot de bureau. Alors, certes, il laisse traîner les rapports et Hermione le lui reproche, mais alors il n'avait pas à prendre ce poste qu'il devait savoir bien éloigné du terrain et beaucoup trop proche de la politique qu'il a toujours méprisée. Quant à Hermione, on le sait, elle est brillante, courageuse, obstinée... Mais soyons réalistes, dans une société magique que j'ai toujours perçue comme pas très avancée en droits des femmes (aucune femme dans les livres ne bosse en étant maman), qui se relève d'une guerre du sang qui a sûrement laissé des traces, Hermione ne peut pas, en tant que femme née Moldue noire, être montée aussi haut à à peine 40 ou 41 ans. Il y avait forcément quelques uns pour lui mettre des bâtons dans les roues, pour refuser de prendre des ordres de la part d'une "parvenue" comme elle, et je pense qu'ils devaient être nombreux. Je ne dis pas qu'elle n'en a pas les capacités, je dis que peu de monde l'aurait aidée dans ce sens, et je lui aurais donné au moins quinze ans de boulot supplémentaire avant d'arriver à son poste. Alors concernant les carrières, pour moi c'est un aspect qui donne le côté "fanfiction" que certains fans citent avec une grimace déçue. C'est trop facile.

Et enfin, mais là ça ne concerne que moi et mes trop fortes attentes pour Neville qui s'est hissé très haut dans mon top personnages préférés, quelle déception... Je suis sûre qu'il est proche des Weasley Potter, c'est impossible autrement, alors pourquoi il ne s'implique pas davantage, en tant qu'ami, proche, professeur, peut-être parrain... Et je souhaitais tellement savoir si lui et Hannah avaient eu des enfants... :criz:
Image

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 12886
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par flodalys » 15 août 2016 - 16:15

SPOLIER!!!!

Pour Hermione, je ne trouve pas que la couleur de sa peau soit si importante, le monde magique montre un "racisme" Né-moldu mais jamais de racisme par rapport à la couleur de la peau. En outre, le script été là avant le choix de la comédienne. Et pour finir Kingsley a occupé ce poste en étant noir. Donc je ne pense pas que la couleur de sa peau soit un frein à sa carrière.

Pour les mères qui ne travaillent pas, on n'en croise pas beaucoup dans la saga. On voit madame Weasley, mais je l'ai toujorus vu comme un choix de sa part, Narcissa est riche et Lucius ne travaille pas plus.
Rosemerta est peut-être une mère, Amélia Bones, Mafalda Hopkins etc... on ne sais rien de leur vie de famille après tout.

Pour finir Hermione a l'aura d'une héroïne de guerre ça aide. :wink:

Bref, j'avoue que ce point précis ne m'a pas semblé incohérent. :wink:
Image Image [

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 15 août 2016 - 16:28

Pareil que Flodaly, déjà concernant la couleur de peau, ça n'entre pas dans les préjugés des Sorciers, ils ont les leurs (Angelina Johnson ou Blaise Zabini n'ont pas de problèmes, pour Hermione et Dean c'est le fait qu'ils viennent de famille de moldus qui leur est reproché. D'ailleurs concernant Hermione, elle est noire dans les représentations qui ont lieu en ce moment parce que l'actrice choisie est noire, elle est blanche dans le film mais ce n'est pas du whitewashing pour autant parce que JKR n'a jamais établi qu'elle était noire et une actrice aisatique pourrait aussi bien la jouer aussi parce que sa couleur de peau ne change rien à l'histoire ou la façon dont les autres personnages la perçoivent: ils font souvent des remarques désobligeantes sur son physique mais jamais sur sa couleur de peau).

Pour la place des femmes, au contraire la société sorcière est plus avancée avec la plupart des équipes de quidditch qui sont mixtes, des femmes ministres de la magie dès le XIXe. À part pour faire partie de l'équipe de quidditch de Serpentard du temps de Harry, on ne leur interdit rien qu'on autorise aux garçons.
Et en effet, niveau femmes mariées qui concilient avec une carrière ou pas, Molly, Narcissa et McGo ne suffisent pas à tirer des conclusions (chez les Moldus on a juste Mrs Dursley, au foyer, et Mrs Granger, dentiste, on n'en conclut pas que seules 50% des femmes moldues travaillent)
Image

Avatar de l’utilisateur
Leeloo Lovegood
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1791
Inscription : 14 mai 2011 - 10:48

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Leeloo Lovegood » 15 août 2016 - 17:56

Je suis contente de faire mon "retour" sur le forum pour venir parler de la pièce :)

Je suis allée à la librairie la semaine dernière et le livre m'a fait de l'oeil... Alors malgré le fait que ce soit en anglais, j'ai craqué ! Et franchement je ne regrette pas ! Merci au format qui m'a permis de comprendre aussi facilement l'histoire, parce que je ne sais pas si j'aurai pu m'accrocher à ma lecture si ça avait été un roman, parce que je n'aurai pas aussi bien compris.

Je n'ai pas lu toutes vos critiques, parce que vous défendez toutes vos idées avec beaucoup de ferveur et je défends vos points de vue mais je vais surtout relever ce qu'ont dit CATIE et EANNA parce que c'est à peu près mon avis aussi :
Oui, il y a des choses incohérentes, oui, certaines choses sont WTF mais MINCE ALORS ! J'AI TENU UN NOUVEL HARRY POTTER DANS MES MAINS ! J'ai ressenti à nouveau l'euphorie de suivre l'aventure de mes personnages préférés, j'ai vibré avec eux, je n'ai pas vu le temps passer pendant que je lisais... Bref, ces émotions sont vraiment uniques et provoquées uniquement par cette sage de dingue !

Maintenant quelques remarques sur les choses qui m'ont le plus marqué :

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ATTENTION SPOILER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

- J'ai tellement aimé la première partie, l'ensemble des interactions entre les personnages, l'arrivée de nouveaux persos auxquels on s'attache très vite et surtout l'intrigue autour du retourneur de temps qui est un bel hommage à la saga. J'ai particulièrement aimé les passages qui montrent ce qui change dans le présent par rapport aux modifications du passé. Et puis retrouver Severus c'était magique !!! J'ai beaucoup aimé toutes les parties avec Mcgo. Et les petits nouveaux sont vraiment très bien

- J'ai moins aimé la deuxième partie, tout le truc WTF, mais franchement ça passe, et quand on garde cette intrigue en trame de fond servant à faire interagir les personnages, on continue de profiter du livre et c'est avec une grande déception quand on le referme.

!!!! SPOILER !!!!!

Bref, tellement d'autres choses à dire mais elles ont déjà été bien abordées par vous, alors je vous laisse la parole. J'attends la sortie de la version FR pour tout comprendre comme il faut et me replonger une nouvelle fois dans cet incroyable saga
Image

Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 12886
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par flodalys » 15 août 2016 - 20:52

Zakath Nath a écrit:
> des femmes
> ministres de la magie dès le XIXe.
Oui j'ai oublié d'en parler, monsieur m'a demandé un truc et du coup ça a coupé mon raisonnement.

[quote="Zakath Nath"]JKR n'a jamais établi qu'elle était noire [/quote]
D'ailleurs, j'arrive pas à l'imaginer noire, parce que pour les autres perso noirs et métis on l'a su à la description, c'est vrai que rien n'est précisé pour Hermione mais je n'arrive vraiment pas à la voir autrement que blanche, ou avec "la peau un petit peu foncée" comme dirait mon Tiflo'. J'ai rien contre la comédienne, mais quand je la vois je ne vois pas Hermione. Autant je vois bien Ron et Harry, autant je n'arrive pas à voir Hermione. :oops:
Image Image [

Avatar de l’utilisateur
Anastazia
Titulaire des ASPIC
Messages : 272
Inscription : 18 août 2015 - 17:00

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Anastazia » 20 août 2016 - 18:19

Je vous avoue que je n'ai pas eu le courage de lire tous les messages, parce que vous défendez vraiment vos avis avec ferveur...et que du coup on se retrouve avec des blocs les uns à la suite des autres à lire et je m'excuse si mon message fera redite... :oops:
Personnellement, je me demande si Rowling a vraiment pris l'écriture de ce script au "sérieux". Je ne met pas en doute le fait qu'elle ai vraiment travaillé sur ce script mais peut-être qu'elle a voulu faire quelque chose d'un peu plus " léger " que les 7 HP ( surtout le dernier qui est quand même pas joyeux joyeux ). Comme par exemple le caractère de Ron et les quelques situations loufoques comme le coup de la baguette ou la potion d'amour qu'il donne à Albus qui pour moi me semblait un peu hors du caractère de Ron... Ce script m' a paru moins réaliste et terre-à-terre que les 7 tomes ( bien-sûr tout est relatif, on parle quand même de magie :lol: ). Après ça peut aussi être l'influence des co-auteurs tout simplement !
Autre explication que je me suis faite, peut-être que pour Rowling, cette pièce est juste un des futurs " possibles ". Comme nous ( enfin moi, au moins ) quand on écrit sur nos personnages originaux, on se retrouve souvent avec plein de fins possibles pas forcément compatibles les unes avec les autres et peut-être que Rowling a imaginé celle-ci mais sans forcément la considérer comme LA suite mais qu'elle a quand même voulu la partager avec nous.. et qu'au passage, ça lui permettait de s'initier au théâtre :) Enfin, qu'elle l'a fait parce qu'elle en avait envie et non pour des raisons financières ( je crois qu'elle a pas de problèmes de ce côté-là ) ou pour faire plaisir aux fans, parce qu'elle avait déjà refusé de nombreuses fois avant, donc elle devait vraiment être enthousiasmée par ce projet.

Avatar de l’utilisateur
Lunalice
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1596
Inscription : 08 nov. 2012 - 22:17

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Lunalice » 21 août 2016 - 16:54

J'ai parcouru vos messages rapidement ^^
Je vais essayer de pas tout dire mais quand même

SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER NE LISEZ PAS NE LISEZ PAS SPOILER SPOILER SPOILER
J'ai grave bien kiffé :mrgreen: Malheureusement j'ai prêté tout de suite le live à ma soeur puis à une amie donc j'ai lu la pièce qu'une fois, j'ai hâte de la relire.
Sur le moment j'ai vu aucune incohérence (ça c'est typique de moi :mrgreen: )
J'ai vraiment aimé Albus et Scorpius, leur caractère à chacun, et leur relation. Seul problème : JE LES SHIPPE C'EST QUOI CETTE ROMANCE POURRIE ENTRE SCORPIUS ET BIP BIP BIP ? Non mais jkr a évolué moi j'espérais vraiment un couple homo je suis déçue à mort XD
J'avais peur qu'elle n'ait pas le coeur de coller des problèmes familiaux à Harry je suis contente qu'elle ait osé ^^

Je ne dirai rien sur la crédibilité ou non du voyage dans le temps, des lignes ou des boucles, j'y ai jamais rien compris et je crois que ça sera comme ça toute ma vie :mrgreen:

Je trouve la carrière d'Hermione très crédible, le monde sorcier est par certains côtés plus ouverts sur l'égalité h/f que les moldus, notamment 2 fondatrices de Poudlard sorcières, des premières ministres historiques, le quidditch sport mixte... Ça allie son engagement politique et ses immenses capacités, j'aimerais bien qu'on en ait des comme ça chez nous si vous voyez ce que je veux dire :mrgreen: Et le fait qu'elle soit noire j'en ai pris l'habitude avec des fanarts donc j'arrive très bien à la voir noire maintenant.

Pour le débat canon/pas canon je pense pas ,contrairement à ce que tu dis Zakhat, que ce soit absurde de dire que c'est pas canon. JKR n'est pas l'autrice principale du texte, tu as parlé des comics et des james bond mais je pense aussi aux Sherlock Holmes, Conan Doyle a donné son accord pour qu'on tue/marie/créé une histoire d'amour torride avec John (bon ça je l'ai inventé :mrgreen: ) Sherlock Holmes, pour autant les nombreux livres/films/pièces créés et publiés à partir de la matière ne sont pas considérés canon. Pour moi c'est des fanfics publiées ^^
Bon après ça me semble pas une question essentielle non plus, est-ce que toutes nos fics sur la next gen sont des UA ou pas ? On arrivera à dormir sans répondre à cette question :mrgreen:

Je trouve ça assez crédible que trucmuche ait une *****, pour paraphraser Flo XD Quand on connaît pour lui l'importance du sang, et de la loyauté, il a pu avoir l'idée de créer le mangemort parfait, qui lui serait toujours loyal, son bras droit... Bref ça me semble crédible. Je me suis pas trop posé la question de la chrono mais un lien un peu plus haut l'explique bien. Reste la question des pilules bleues :mrgreen:

Je pense qu'il faut garder en tête que JKR n'a pas lu toutes les fanfic qu'on a lues, donc elle ne voyait pas ça comme des thèmes hyper rebattus (comme les autres auteurs du libre d'ailleurs). Le voyage dans le temps est un thème qui avait finalement été assez peu creusé dans l'oeuvre originale, je comprends qu'elle aie eu envie de le creuser.

J'ai vraiment flippé à mort à certains moments du livre... Quand Scorpius se retrouve dans l'univers horrible j'étais sur les dents c'était affreux XD J'ai cru pas m'en remettre !

Bref bonne lecture pour moi. Et la dame du chariot à friandise m'a semblé un des trucs chelous tout à fait crédibles à Poudlard en fait x) Je veux dire c'est pas la première fois u'il y a des trucs wtf, les fondateurs et certains directeurs (Dumbledore en tête) sont des sacrés farceurs, ça m'étonne pas que ce soit le moyen qu'ils aient imaginé pour empêcher les élèves de sortir du train ^^

ça m'a fait plaisir de lire vos avis ^^
néo-féministe adepte du matriarcat

Image

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 21 août 2016 - 17:22

"Conan Doyle a donné son accord pour qu'on tue/marie/créé une histoire d'amour torride avec John (bon ça je l'ai inventé :mrgreen: ) Sherlock Holmes, pour autant les nombreux livres/films/pièces créés et publiés à partir de la matière ne sont pas considérés canon. Pour moi c'est des fanfics publiées ^^"

Oui, enfin son cas est un peu différent puisqu'il s'en lavait les mains, du personnage, refiler le bébé à d'autres était aussi un moyen de s'en débarrasser. Et à partir du moment où c'est commercialisé, ce n'est pas forcément canon mais ce n'est pas une fanfiction pour autant (si la fanfiction est tolérée malgré les questions de droits d'auteur c'est justement parce qu'on n'en retire aucun profit).

Je ne trouve pas que le cas soit comparable avec JKR qui choisit les projets auxquels elle veut être associée, dont le nom apparait comme co-auteur et pas juste avec la mention "basé sur des personnages créés par...", qui n'a pas complètement ignoré ce qui se faisait mais a quand même bossé avec Thorne et Tiffany... Elle garde un contrôle sur le contenu donc rien à voir avec les fanfics où le seul contrôle qu'a l'auteur est si il y est favorable ou pas.

Je suis d'accord en revanche avec Anastazia en ce qui concerne le sérieux de la pièce, pas dans le sens où ça "compterait" ou pas dans la chronologie de la série mais les ambitions ne sont pas les mêmes. Dans les premiers tomes, même si les intrigues sont bouclées à la fin, elles introduisent toujours des éléments, des informations, une évolution pour la suite de l'histoire, elles ne sont pas là pour remplir comme dans une saison de série où l'on a des épisodes indépendants avec un petit fil rouge à côté pour préparer la fin.
La pièce n'a pas du tout le même objectif, elle n'est pas une introduction à un univers plus vaste comme Harry Potter à l'école des Sorciers, c'est juste un aperçu de ce que peut être la vie de Harry vingt ans après qui permet d'explorer des trucs laissés de côté ou peu exploités dans les livres (avoir des Serpentard pour héros, avoir le point de vue de gens qui vivent dans l'ombre de Harry au centre de l'intrigue et pas juste un problème vécu exclusivement du point de vue de Harry qui a d'autres chats à fouetter, voir comment même une fois adulte il reste marqué par ce qui lui est arrivé, etc.). L'intrigue, c'est juste le fil rouge qui permet d'amener ces situations mais elle n'a pas la même ampleur que les livres dont aucun tome n'a été prévu comme un one-shot. C'est plus une coda au reste.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 12956
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ellie » 21 août 2016 - 18:50

En fait j'ai entendu quelque part que JKR n'en a pas écrit un mot en fait, c'est Jack Thorne qui aurait eu l'idée, qui lui aurait proposée, qui l'aurait écrite. Elle lui a donné son approbation, clairement vu qu'il y a son nom dessus, mais elle aurait été collaboratrice éloignée plus qu'auteure.

"Et la dame du chariot à friandise m'a semblé un des trucs chelous tout à fait crédibles à Poudlard en fait x) Je veux dire c'est pas la première fois u'il y a des trucs wtf, les fondateurs et certains directeurs (Dumbledore en tête) sont des sacrés farceurs, ça m'étonne pas que ce soit le moyen qu'ils aient imaginé pour empêcher les élèves de sortir du train ^^"

Je suis d'accord, tout de suite quand je l'ai vue arriver avec la même réplique j'ai fait "han, elle est immortelle cette femme, c'trop cool, ça peut faire plein de chouettes fics !" C'est juste après quand elle est arrivée avec des pics qui sortaient des mains que je me suis posé de sérieuses questions XD

Pis en plus, elle se vante que y'a jamais personne qui a réussi à s'échapper du train, et là t'as les deux gars de 14 ans qui ont même pas de plan, ils font ça sur un coup de tête comme ça, ils sautent simplement en bas du train, et ils réussissent. Je me suis dit qu'elle était vraiment pas douée à son boulot, en fait :lol:
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 12886
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par flodalys » 21 août 2016 - 19:22

Ellie a écrit:
> En fait j'ai entendu quelque part que JKR n'en a pas écrit un mot en fait,
> c'est Jack Thorne qui aurait eu l'idée, qui lui aurait proposée, qui
> l'aurait écrite. Elle lui a donné son approbation, clairement vu qu'il y a
> son nom dessus, mais elle aurait été collaboratrice éloignée plus
> qu'auteure.

Il me semble aussi mais je n'arrive pas retrouver l'information. :?

Pour la dame au chariot, même son âge j'ai du mal, alors le reste on n'en parle pas. C'était trop WTF pour moi. [quote="Ellie"]Pis en plus, elle se vante que y'a jamais personne qui a réussi à s'échapper du train, et là t'as les deux gars de 14 ans qui ont même pas de plan, ils font ça sur un coup de tête[/quote] je me suis fait la même réflexion.
Image Image [

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 21 août 2016 - 19:30

Pour la dame au chariot, perso ça ne me choque pas, qu'il y ait une créature ou un système en charge d'empêcher fugue ou enlèvement à bord du Poudlard Express est plutôt crédible, que ce soit un personnage tellement secondaire (au point qu'il n'y avait sans doute aucune théorie la concernant avant ça alors qu' on a du théoriser sur à peu près tout) qui se révèle sous un autre jour c'est bien dans la lignée de ce qu'on connait où un élément anodin n'est pas du tout ce qu'il semble.
Quant au fait que le duo arrive à passer outre, vu que dans les livres ont a eu dans tous les tomes des gamins arrivant à faire des trucs que des adultes auraient eu bien du mal à faire parce que ce sont les héros et qu'il faut que l'histoire avance et qu'il fasse avancer l'histoire, ça ne me dérange pas plus que ça non plus.
Image

Avatar de l’utilisateur
Anastazia
Titulaire des ASPIC
Messages : 272
Inscription : 18 août 2015 - 17:00

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Anastazia » 21 août 2016 - 20:36

Outre le fait que Albus et Scorpius arrivent là où Fred et George ou encore les maraudeurs ont échoué ... pourquoi diable les frères Weasley ou les maraudeurs ont essayé de sauter du Poudlard Express en cours de route ? :gne: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 21 août 2016 - 20:44

Pour voir si c'était possible? Ils sont tout à fait du genre à tester les limites, et en même temps je ne pense pas qu'ils devaient avoir une motivation telle au-delà de s'amuser pour insister, d'où le fait qu'ils ont pu échouer là où deux sorciers a priori moins doués (mais si ça se trouve les autres étaient en deuxième année pas plus contre des quatrième année ) ont échoué. Je pense qu'ils ont juste du se dire "qu'est-ce qu'il se passerait si on essayait de sortir du train" on vu ce que ça déclenchait et se sont dit "ok, on est fixé" parce qu'au fond, ils n'avaient pas de raison de vraiment fuguer.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialona
The Lion Queen
Messages : 1393
Inscription : 04 févr. 2009 - 20:26

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ialona » 29 août 2016 - 12:08

SPOILERSPOILERSPOILERSPOILERSPOILER


Bon, je n'ai lu que la dernière page des débats, et je viens mettre mon grain de sel dans une soupe dont je ne connais pas tous les ingrédients...
J'ai déménagé à Londres le premier août, et j'ai terminé le livre le 2. Je l'ai dévoré. Comme j'ai dévoré les HP et comme j'ai dévoré des fanfics. Lire sur mes personnages préférés, que ce soit par Rowling ou par quelqu'un d'autre, ça me transporte et j'adore. Et c'est pourquoi, sans honte et sans remords, au risque d'en froisser certains, pour moi HP and the cursed child, c'est une fanfic. Tout comme Ellie et Flodalys, j'ai lu quelque part que Rowling a juste donné son accord. Je crois qu'elle a donné une trame, mais elle n'a rien écrit.
Je ne dis pas que c'est une fanfic de manière négative, mais je trouve que tout est un peu caricaturale. Je ne parlerais pas du voyage dans le temps, parce que je crois que vous l'avez déjà fait (juste en passant : dans le trois, le voyage dans le temps est travaillé intelligemment, et ce qui s'est passé, même lorsqu'ils "changent" le passé, ça c'est déjà passé! (le coup du caillou dans la cabane d'Hagrid, Hermione qui imite le loup pour les sauver, le patronus de Harry... tout ça, ça se passe deux fois dans les bouquins). En vrai, ils ne changent pas le passé, ils contribuent au présent... Dans la pièce, c'est utilisé avec beaucoup de facilité, et moi ça me dérange parce que c'est un sujet beaucoup trop complexe pour en parler sans creuser plus... Je trouve qu'ils se prennent un peu les pieds dans le tapis et que ça participe à cette aura de fanfiction). D'autant qu'en plus (je sais, j'avais dit que je n'en parlerais pas...), lorsqu'ils reviennent de leur premier voyage dans le temps, Albus croise **** et est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pour quoi CE personnage, qui n'a PAS voyagé avec eux, est au courant de leur voyage? Pourquoi il/elle connaît - ou en tout cas donne l'impression de connaître - les deux timelines, celles d'où ils viennent et celle dans laquelle ils sont? Il n'y a que moi que ça dérange?? Parce que même si c'est le/la **** de Trucmuche, il/elle n'a jamais côtoyé Trucmuche, et sa seule existence est trop simple pour justifier une telle omniscience. Si vous voyez ce que je veux dire...
Bref, je trouve qu'ils auraient dû se rabattre sur un sujet plus simple pour un truc aussi court.

Bref. Venons-en maintenant aux relations entre les persos. Hermione et Ron, j'ai adoré. ça reste encore une fois très caricaturale, surtout Ron, mais le fait qu'ils soient un peu la trame liant tous les voyages dans le temps, qu'ils appuient bien sur le fait qu'ils sont malheureux en n'étant pas ensemble, j'adore. Même si, encore un fois, j'ai cette impression qu'ils ont voulu bien préciser aux fan dubitatif du couple Hermione/Ron, que si, c'est comme ça que ça doit être.
Après, j'ai été très déçue par Drago et Rogue... Commençons par Drago parce que c'est le plus soft. Enfin quoi? Vraiment? Il est jaloux de leur amitié et il le leur dit? Comme ça? Qu'il le dise du bout des lèvres, dans un sous-entendu, ok. Mais là c'est carrément du déballage de sentiments et ce n'est pas Drago. Elle est passée où sa fierté de Serpentard? Entendons nous bien, je comprends qu'il ressente le besoin de se confier, qu'il ait perdu de sa splendeur après la guerre (après tout, il était du mauvais côté), mais ça reste un peu gros...
Rogue quant à lui... bha! Il est fier que Harry ait donné son prénom à son fils? Allons bon... Je me souviens de cette fanart dans laquelle Albus Severus dit à un tableau de Rogue qu'il a été nommé d'après lui. Rogue s'en va alors du tableau, en disant qu'il va sortir du monde des morts pour hanter Potter (lien : http://orig12.deviantart.net/b1ca/f/200 ... sheana.gif ). Certains fans ont mieux cerné Rogue que les auteurs de la pièce... Alors oui, j'entends déjà les "c'est ton interprétation, blablabla", mais ça me donne le même sentiments que les "Hermione avait beaucoup changé pendant l'été"... "Rogue et Drago avaient beaucoup évolué sur leurs fierté mal placée, et ils avaient tous les deux décidé de devenir des personnes honnêtes envers eux-même et envers les autres et d'avoir des coeurs en mousse"... J'accroche moyen.

Voilà voilà ^^' Après, je modère mes propos, parce que le côté caricatural vient aussi (pas que... ) de la forme, qui est donc une pièce de théâtre. Et ya vraiment des choses que j'ai adoré (Scorpius est merveilleux!) mais pour moi ce n'est pas du canon.
Et je suis quand même bien décidée à me débrouiller pour aller voir la pièce, parce que je suis à Londres et que mon taff est à deux pas du théâtre, je suis obligée quoi! Quitte à me lever à 7h un samedi pour aller faire la queue.

Et pour terminer, pour rebondir sur le film qui va bientôt sortir, pour moi ce sera du canon. Parce que c'est entièrement écrit par Rowling (apparemment elle va même sortir le screenplay le lendemain de la sortie du film). Que ce soit un film ou un roman ou une pièce, peu importe. C'est écrit par elle donc c'est le canon.
Image
Mon défi ciné 2019, 2020

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 29 août 2016 - 13:15

"Je ne dis pas que c'est une fanfic de manière négative, mais je trouve que tout est un peu caricaturale. "

Et c'est justement ce genre de choses qui me font réagir, parce que caricatural, désolée mais c'est péjoratif. Et on peut avoir des personnages caricaturaux dans des œuvres originales, car comme tous les défauts qu'on peut citer, aucun n'est strictement un défaut propre aux fanfics (les auteurs de fanfics faisant exactement les mêmes erreurs que les auteurs tout court).

Le fait que Rowling n'ait pas écrit la pièce elle-même, les dialogues, etc, ne change rien au fait qu'elle a tout de même chapeauté l'ensemble, que si elle ne voulait pas que tel personnage soit dans telle maison parce que ça ne correspondait pas à ce qu'elle imaginait (et on peut lui faire confiance pour avoir une bonne idée de la maison où Albus allait se retrouver par exemple), elle l'aurait dit et Thorne aurait du revoir sa copie. Ce qui n'entre pas du tout dans les contraintes d'un auteur de fanfiction, où à partir du moment où un auteur accepte qu'on en fasse sur son univers, il ne va pas mettre son nez dans le contenu et signaler à un auteur de fanfic. La situation n'est absolument pas la même.

Et donc le fait que ce soit caricatural c'est possible mais des auteurs peuvent rendre leurs personnages caricaturaux à la longue (s'ils ne le sont pas dès le départ), les faire agir de façon incohérentes ou évoluer de façon trop rapides pour que ce soit crédible, les reprendre après les avoir délaissé pendant des années sans retrouver ce qui faisait leur spécificité... Sans parler des séries où divers scénaristes se succèdent sur les mêmes personnages et où à la longue on ne retient que quelques caractéristiques marquantes mais secondaires et on les réduit à ça, ce qui est surtout courant dans les sitcom. Ce que sur TV Tropes ont appellent flanderization, qu'on trouve dans les fanfictions (l'exemple type étant Dumbledore accroc aux sorbets au citron alors qu'il n'en parle qu'une fois, choisit des noms de friandises pour mots de passes mais n'en propose pas à tous les passants et ne règle pas sa vie en fonction de ça) mais qui existe partout ailleurs (le terme ne venant pas du monde de la fanfiction mais du personnage de Ned Flanders des Simpson dont au fil des saisons on a de plus accentué la bigoterie).

Bref, le problème n'est pas de trouver les personnages caricaturaux (on peut être d'accord ou pas avec la façon dont ils sont caractérisés) mais que ce côté caricatural soit associé à un aspect fanfiction.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialona
The Lion Queen
Messages : 1393
Inscription : 04 févr. 2009 - 20:26

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ialona » 29 août 2016 - 15:02

Zakath Nath a écrit:
> "Je ne dis pas que c'est une fanfic de manière négative, mais je
> trouve que tout est un peu caricaturale. "
>
> Et c'est justement ce genre de choses qui me font réagir, parce que
> caricatural, désolée mais c'est péjoratif. Et on peut avoir des personnages
> caricaturaux dans des œuvres originales, car comme tous les défauts qu'on
> peut citer, aucun n'est strictement un défaut propre aux fanfics (les
> auteurs de fanfics faisant exactement les mêmes erreurs que les auteurs
> tout court).


Tout à fait, et du coup ce sont des oeuvres originales souvent décevante ou pas terribles sauf bien sûr si la caricature est voulue. Par caricaturale, j'entends aussi non développé, restant en surface ou versant dans la facilité. Rowling et ses personnages ne sont pas caricaturaux, si on excepte Voldemort le gros méchant méchant qui en veut à la terre entière (et encore...). C'est vrai que je met en parallèle la caricature et la fanfic, je n'aurais ptet pas dû, parce que loin de moi l'idée de réserver la caricature aux fanfics ou de dire que toute fanfic est caricaturale. J'essaye juste de définir pourquoi je n'arrive pas à faire rentrer cette histoire dans le canon et pourquoi j'ai eu cette impression de fanfic.
Une fanfic c'est aussi twister l'histoire pour la faire aller là où on veut qu'elle aille, ou forcer des traits de caractères de certains personnages parce que c'est ce qu'on préfère chez eux (Dumbledore complètement fada des bonbons aux citrons) ou changer des caractères de personnages parce qu'on est fan de Drago Malefoy mais on n'aime pas son côté peureux. Beaucoup de fanfictions sont aussi écrites et lues par nostalgie, parce qu'on n'a pas envie que cet univers s'arrête, parce qu'on ne veut pas que Fred soit mort ou que sais-je. L'apparition de Rogue m'a fait cet effet là. En fait, tout le voyage dans le temps m'a fait cet effet là. Comme si la trame de l'histoire n'était qu'une excuse pour qu'on assiste au moment le plus douloureux dans la vie de Harry, pour qu'on revoit Rogue, pour qu'on voit la triste vie de Ron et Hermione quand ils ne sont pas ensemble.
Rowling a beau avoir "chapeauté" l'ensemble, encore une fois, elle ne l'a pas écrit. Et quand on voit à quel point elle a détaillé ses personnages (d'accord elle a eu 7 bouquins pour le faire, et c'est pourquoi j'ai précisé que ce côté caricaturale venait également de la forme), à quel point elle les a approfondi et tout, moi ça me gêne qu'elle ait accepté de telles facilités. Enfin... ça me gêne... elle fait ce qu'elle veut hein, c'est son histoire, mais j'ai plus de facilité à me dire que cette pièce ne fait pas parti du canon qu'à me dire "je m'en fous, dans mon histoire d'HP Fred n'est pas mort". En gros, je sens toujours la même liberté à imaginer Albus à Poufsouffle (mais je l'ai toujours imaginé à Serpentard donc bon ^^' ) ou Scorpius amoureux d'Albus. Si un jour Rowling nous sort un bouquin sur la nextgen avec Scorpius marié à Rose, là ce sera une autre histoire. Ou même sans écrire un bouquin! Elle n'a pas eu besoin d'écrire un bouquin pour qu'on sache tous que le fils de George s'appelle Fred et que celui de Ted s’appellera Remus et que tout cela fasse parti du canon parce que ça sort de sa tête à elle et que ce n'est pas l'acceptation d'une histoire écrite par quelqu'un d'autre.
Image
Mon défi ciné 2019, 2020

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 12956
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ellie » 29 août 2016 - 17:59

J'ai pensé à un truc qui me chicote.

Si on admet que le temps est linéaire et peut être changé, on voit que quelque chose d'aussi anodin que la présence d'Albus et Scorpius a complètement changé le cours des vies de Ron, Hermione et Padma Patil. Or, quand ils sont en octobre 1981, ils font une action (écrire sur la couverture) qui leur servira à cause de quelque chose qu'ils ont vécu dans leur futur, pré-voyages dans le temps. Et on ne peut pas dire qu'ils n'ont rien fait qui risquait de changer le cours du temps : ils ont volé la couverture de Harry, l'ont gardée assez longtemps pour écrire dessus, et l'ont rendue. Sans oublier qu'il y a Delphi aussi pendant ce temps-là, qui fait on ne sait quoi. On ne peut pas dire qu'ils sont restés assis gentiment en se tournant les pouces.

Alors pour moi, c'est incongru qu'ils fassent quelque chose dans le passé et que dans le futur, tout reste exactement identique jusqu'au moindre détail jusqu'à ce moment-là, sauf cette unique chose qu'ils ont changée dans le passé.


Pis aussi, pendant que j'y suis, j'ai du mal à voir le lien de cause à effet entre "Cédric tue Neville" et "Voldemort tue Harry". Certes, si Neville n'est plus là, ça veut dire que Nagini ne meurt pas. Mais je ne vois pas comment ce fait mène à la victoire de Voldemort, et pas juste à forcer quelqu'un d'autre à tuer Nagini un peu plus tard.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Zakath Nath » 29 août 2016 - 18:17

C'est l'effet réaction en chaîne, je suppose et c'est suffisamment imprévisible pour qu'on soit assez libre.

On sait que Cédric a tué Neville pendant la Bataille, mais on ne précise pas quand, par exemple. Si on part du principe que tout se déroule exactement comme dans le livre à ce détail prêt, alors effectivement, on ne voit pas trop comment ça a pu carrément changer le cour de l'histoire: sans ôter les mérites de Neville, Harry a gagné à partir du moment où il a accepté de se sacrifier et s'est présenté devant Voldemort. Ensuite, les sorts mortels de ce dernier n'atteigne plus personne. Cela n'empêche pas le danger que courent les personnages, lui et ses sbires restent dangereux, mais tuer Nagini et le reste, c'était presque une formalité, et en effet, Neville a droit à son heure de gloire qu'il n'a pas volé mais un autre personnage aurait pu faire de même (en tout cas un Gryffondor pour récupérer l'épée permettant de détruire un horcruxe).
Maintenant, si Neville est tué plus tôt dans la bataille, sous les yeux de Harry, si celui-ci n'est plus dans le même état d'esprit, si ça entraine tout un tas de trucs qui font que la rencontre entre lui et Voldemort se déroule dans d'autres conditions... alors beaucoup plus de changements sont possibles et comme on n'a pas de détails, ça laisse une grande part à l'imagination.

Du coup, pour le reste, c'est un peu pareil. On peut partir sur un truc à la Bradbury façon "Coup de Tonnerre" où écraser un papillon au Crétacé va changer le résultat d'une élection au XXIe siècle, et la simple présence en 1981 de personnages qui n'ont rien à y faire entraînerait plein de trucs inattendus, ou comme on le voit, il faut vraiment faire une action qui touche les personnages jouant un rôle (comme c'était le cas de Cedric, Hermione, etc) et le fait que Delphi soit présente en 1981 (mais sans faire grand chose à part attendre le moment d'aborder son papa) ou même d'avoir tripatouillé la couverture n'entraîne pas le même genre de réaction.
Image

Avatar de l’utilisateur
Layi
Langue-de-plomb
Messages : 3934
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Layi » 29 août 2016 - 19:02

Je n'ai absolument pas lu la pièce et je ne suis pas totalement certaine de le faire un jour tant le scénario me semble tiré par les cheveux quand je lis les commentaires... :D
Il y a un truc qui m'a fait tiquer :

Hedwyn >> Et cela concerne également les parents, le trio, Ginny et Drago en tête, qui peuvent débarquer comme ils veulent dans le bureau de Minerva. Quand on pense que dans les livres, les Weasley ne sont arrivés à Poudlard que pour trois occasions, dont le Tournoi des trois sorciers et quand Ron et Ginny étaient en danger de mort dans les tomes 2 et 6 ! <<


Si je saisi bien le sens de la phrase, McGonagall est directrice à Poudlard lorsque Albus, Scorpius et co. y sont ? Il me semblait que J.K. avait dit qu'elle ne l'était plus, justement, lors de leur scolarité ? :gne:
Image

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 12886
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par flodalys » 29 août 2016 - 20:34

SPOIL!!!!

[quote="Layi"]
Si je saisi bien le sens de la phrase, McGonagall est directrice à Poudlard lorsque Albus, Scorpius et co. y sont ? Il me semblait que J.K. avait dit qu'elle ne l'était plus, justement, lors de leur scolarité ? :gne:[/quote]
Oui c'est un des éléments "contradictoires" avec les infos données par JKR dans les livres, les interviews ou Pottermore. Comme y'a pas mal de trucs qui m'ont fait tiquer sur le texte, je préfère voir la pièce comme un hommage, ou une suite alternative, mais pas comme "La suite".
Image Image [

Avatar de l’utilisateur
Deanna
Elève de quatrième année
Messages : 70
Inscription : 22 juil. 2014 - 19:12

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Deanna » 15 sept. 2016 - 10:41

Salut ! J'ai l'impression d'arriver en retard, pourtant le livre n'est pas sorti il y a si longtemps :lol: je l'ai fini hier soir, et j'ai lu tous vos commentaires !

Dans la première partie, je me souviens avoir dit à une amie que "je n'arrivais pas à m'empêcher de me dire que je lisais une fanfiction", pas forcément par rapport à l'histoire en elle-même mais je n'arrivais pas, et encore aujourd'hui, à faire entrer dans ma caboche que c'est canonique. Et je pense que je n'y arriverai jamais. Il y a eu tellement de versions différentes de la Next-Gen et des post-HP7, que je vois ça comme un énorme gloubi-boulga de possibilité qui existent toutes parallèlement. Dans ma tête. Du coup, Trucmuche qui a une *****, Amos et sa requête, Albus dans *insérer sa maison*, pour moi toutes ces informations sont dans la case "univers possible : The Cursed Child".

Du coup j'ai plein de trucs à dire quand même :D Dans le désordre :

- J'ai adoré voir Rogue. Mon coeur de fan était en émoi en revoyant ce personnage, surtout en voyant ce qu'il fait. Bon certes il s'est adouci, mais je n'ai pas tiqué devant sa fierté de savoir qu'un Potter porte son nom.

- Ron. Ronnie Ronnie Ronnie. Quand arrêtera-tu donc d'être le comic relief de service ? J'avoue que son personnage m'a déçu. Il passe presque pour un idiot, avec sa baguette, ses blagues et ses réflexions à deux franc cinquante, on parle quand même d'un adulte qui a traversé une guerre, détruit des objets de magie noire, vécu la mort de son frère, et puis il a vingt ans de plus quand même ! Je préfère largement l'imaginer plus mature, certes drôle mais pas forcément aussi... désinvolte.
"Je monte sur scène même si mes gosses ont rien fait parce que bon, mes copains et ma meuf y sont." Gné!

- Albus et Scorpius : individuellement, je les a-dore. Scorpius et son côté geek, il est tellement mignon ! Albus a un côté *insérer une voix morne et sans vie* "J'aime me plaindre." et c'est un peu relou. Mais... J'étais la seule à voir une (b)romance se profiler ? Je veux dire, ils commencent à se faire des câlins ("hug" a peut-être une connotation moins forte, il faut peut-être voir ça comme une accolade ?), ils s'avouent à quel point ils s'aiment, qu'ils ne pourraient rien faire l'un sans l'autre, et Scorpius qui est (il me semble, en tout cas moi je l'ai vu comme ça) jaloux de Delphi ? Après évidemment qu'une forte et belle amitié ça fait plaisir à voir, mais je pensais que JK Rowling aurait un peu plus osé, elle a avoué après coup pour Dumbledore mais jamais ce n'était implicite dans le livre.

(Après j'ai cru comprendre en vous lisant qu'elle n'aurait pas écrit elle-même le texte, elle n'aurait fait que l'approuver. mais ça ne change rien au final, on a le livre qu'on a ^^)

- Les retours dans le temps : j'aime bien lire les débats sur ce qui est possible / pas possible quand on retourne dans le temps. Tout s'est déjà déroulé ou alors on peut changer le passé ? Il me semble me souvenir qu'Hermione parlait d'un sorcier qui se serait tué dans son passé (ou serait-ce son futur ?), si c'est le cas, alors on peut faire n'importe quoi !
Mais vous oubliez un détail : ça n'existe pas, les voyages dans le temps, autant que la magie. Alors on y insère les règles qu'on veut ! On peut même les modifier en cours de route si on veut, en précisant (je dis ça au hasard) qu'il y a plusieurs Time Turners différents ? :wink:

C'est ça que j'aime, dans la magie. On fait ce qu'on veut, du moment qu'on est cohérent avec nous-même.
Team Hufflepuff, Blackbird & Phoenix feather, Ebony wand
Image
"Ne touche aux plus profonds mystères - la source de la vie, l'essence de soi - que si tu es préparé à en subir les conséquences les plus extrêmes et les plus redoutables."

- Adalbert Lasornette

Avatar de l’utilisateur
Nymph78
Animagus non déclaré
Messages : 344
Inscription : 30 avr. 2015 - 22:38

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Nymph78 » 19 sept. 2016 - 20:11

Attention spoiler !!!!!

HP8 (ou peu importe le nom que vous lui donner) est dans ma bibliothèque depuis quelques jours seulement mais je l'ai déjà avalé ! Terminé hier dans l'aprèm, je me suis laissée quelques heures pour y réfléchir et me concerter avec moi-même sur ce que ce livre signifiait pour moi...

Alors premièrement, et c'est un point sur lequel je ne reviendrais pas et je pense que beaucoup de personnes ont ressenti la même chose que moi... en ouvrant le livre et en lisant les deux-trois premières scènes, j'ai eu l'impression d'être de retour à la maison, comme si j'étais partie en vacances depuis beaucoup trop longtemps... Et cette sensation s'est accentuée au fur et à mesure des scènes et des actes !

Pour tout avouer, je suis restée loin de tout avis sur cette oeuvre, loin de toute critique ou de tout spoil ou de tout soupçon ; je suis restée très éloignée du # sur twitter et des différentes pages facebook qui y sont consacrées. Je voulais me garder la surprise, du début à la fin et je peux vous dire que l'effet est totalement différent ! Et là commence ma micro-critique.

Alors, oui pour moi c'est un bon ouvrage, une suite "logique" à Harry Potter... les personnages de la Nex-Gen nous sont présentés comme je les imaginais ; je trouve cette guéguerre des maisons entre James, Rose et Albus tellement crédible !
Bien évidemment, comme tout roman, ce texte présente des défauts, sauf que honnêtement, je pense qu'on les remarque beaucoup plus facilement car à l'annonce de cette suite, tout le monde a mis la barre très haute.
Cependant, j'ai trouvé les personnages choupi au possible, Scorpius est bien le Malefoy que je préfère (autant dire le seul) au passage !

J'ai lu ce livre de samedi à dimanche et ma soeur (plus âgée et qui a lu les Harry Potter pendant qu'ils sortaient alors que moi j'étais tout bébé) était à la maison ces deux jours là... elle évitait de rester près de moi quand j'vais le nez dedans parce que de nombreuses réactions me venaient naturellement !

Les réactions ! C'est aussi ça que j'ai adoré dans ce livre... apprendre la mort de Pétunia, le poste de Hermione comme Ministre et pleins d'autres détails, ça m'a vraiment beaucoup touché ! Et je ne parle même pas du dernier acte ; je n'ai pas pleuré mais j'en connais certaines (princesse :mrgreen: ) qui vont verser des larmes ! Toute cette description de cette journée si particulière me faisais froid dans le dos... mais ça reste l'un des meilleurs moments pour moi !

En fait pour moi, la grosse bête noire du livre (et encore elle est vraiment petite sauf que c'est la seule chose que j'ai trouvé) c'est le personnage d'Albus... Je l'ai trouvé trop insolent, trop... trop, trop, trop.... J'étais choquée par certains de ses propos et je pense que tout adolescent normalement constitué (et je parle d'un cerveau fonctionnant et pas d'hormones qui le dirigent) ne parlerai pas comme ça à son père... ou alors pas de sujets aussi sensibles !
Alors oui... j'ai été un peu déçue du personnage de Albus, mais bon...

Le voyage dans le temps est pas trop mal amené, mais ce que je préfèrais, c'était le retour à la réalité quand S et A se rendaient compte de ce qui avait changé ! Big up au moment où Albus se rend compte que Hermione n'est pas ministre de la magie et qu'elle n'est pas sa tante... J'étais sidérée !
J'ai été complètement choquée à la découverte de l'identité de la mère de Delphi... j'y étais pas prête du tout !

Mais bon à mon avis, je suis une lectrice plutôt naïve, surtout quand il s'agit d HP !

Et j'insiste sur un point très agréable, l'anglais de la pièce est très compréhensible. Je me débrouille pas trop mal en anglais mais j'ai toujorus peur de perdre le sens des phrases et bah là pas du tout ! J'ai soufflé le livre sans aucun problème... (juste un moment toujours incompris, quand Scorpius doit revenir pour retrouver Albus et qu'il est avec Severus et qu'il revient dans le présent... c'est assez flou)

Alors Fanfic ou pas... je ne sais pas encore, mais pour moi ce HP8 est plutôt une réussite ! En tout cas , je me suis replongée dans le 1er HP... je sens que je vais faire une rechute sévère !

Je suis désolée pour cette micro-critique, pas du tout organisée, j'espère que le livre vous plaira autant qu'à moi et en attendant bonne semaine! :biz:
Image
Rejoignez la Jamesie Team !!

Avatar de l’utilisateur
Ocee
Sauveur du Monde sorcier
Messages : 6410
Inscription : 15 juil. 2010 - 01:14

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Ocee » 27 sept. 2016 - 20:31

Je viens de finir The cursed child et malgré les énormes réticences que j'avais au vu de tous les spoilers qui m'avaient brûlé les rétines, j'ai quand même pris plaisir à le lire (pour ce que c'est : une fanfic validée et - j'espère seulement - un chouïa aidée par Jo).

Donc, je partage entièrement l'analyse de la Gazette (http://www.gazette-du-sorcier.com/Pourq ... fanfiction) résumé au début : "Il y a trois éléments que l’on retrouve dans la pièce et qui lui donnent un air de fanfiction plus que de canon : l’auto-référence, l’exploration d’univers alternatifs et le fanservice. Ils sont renforcés, dans un deuxième temps, par la faiblesse de certains ressorts narratifs et plusieurs libertés prises avec le canon."

Et quitte à ressortir autant de morts du placard, ils auraient pu laisser Sirius le soir du 31 quoi :roll:
Les emplois de prénoms/noms entre les vieux m'ont paru fait un peu à la va-vite aussi.

Bref, pour ma part, c'est un genre de fanfic que je trouve sympa. Même si (trop) facile (sur plein de points), ça fait passer un bon moment parce que j'aime bien retrouver des personnages (plutôt) fidèles et le fanservice avec toutes les références qui vont avec. Ça ne sera jamais LA suite pour moi et j'attendrai la version poche parce que vendre aussi peu de mots à ce prix (et une fanfic tout court XD), je trouve que c'est du vol mais ça se lit vite et c'est plutôt mignon (merci Scorpius en grande partie).

Et ça me fait bien rire quand je relis le début de ce topic. Se creuser la tête aussi longtemps pour ça... Ils ont dû se rendre compte que l'enfance de Harry serait trop chiante pour que tout le monde adhère mais ça leur a quand même pris du temps pour un texte qui comporte autant de trucs déjà-vus et d'entorses au canon. Ça fait vraiment écrit pour le fun sans trop creuser je trouve. Mais bon, c'est sûrement le format qui veut ça. Pourquoi se prendre la tête sur des détails - alors que les fans vont le disséquer - puisque c'est juste pour s'amuser sur scène ? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 12886
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par flodalys » 11 oct. 2016 - 09:45

L'autre jour, en réfléchissant à la pièce, en me demandant si j'allais l'acheter en français (parce que quand même j'ai vraiment du mal avec certains éléments de l'histoir) j'ai un peu décréter arbitrairement qu'en fait la pièce était un cauchemar d'Albus. En me disant que c'est un cauchemar, je peux intégrer tous les éléments que j'ai trouvé complétement WTF, les incohérences avec les 7 romans, les raccourcis faciles, bref tout ce qui a pu me chiffonner à la lecture et qui à fait couler beaucoup d'encre ici ou ailleurs.

Tout ça pour dire, je ne sais toujours pas si je le veux dans ma bibliothèque, mais à partir de maintenant je considère que la pièce est le cauchemar d'Albus avant sa rentrée. :mrgreen: car c'est la seule façon logique à mes yeux de voir la pièce dans la continuité des romans. (d'ailleurs c'est pour ça que c'est une pièce et pas un roman, le format est différent parce que c'est un rêve et non la réalité :mrgreen:)
Image Image [

Avatar de l’utilisateur
Vegeta
Merlin
Messages : 12485
Inscription : 25 févr. 2007 - 21:08

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par Vegeta » 11 oct. 2016 - 16:24

Pour les Toulousains et Toulousaines, sachez que la librairie Gibert Joseph à Toulouse organise un événement autour de la sortie en français de la pièce de théâtre :

"Pour la parution en français du tant attendu Harry Potter et L’Enfant Maudit – Parties Un et Deux (texte intégral de la pièce de théâtre) d’après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, une pièce de théâtre de Jack Thorne, aux éditions Gallimard Jeunesse, le 14 octobre, la librairie Gibert Joseph vous accueillera à partir de 23h30 le jeudi 13 octobre pour une mise en vente de l'ouvrage tout frais sorti des cartons à 00h01 le 14 !

Il y aura des goodies et des surprises à gagner pour les premiers fans, et n'hésitez pas à réserver votre exemplaire dès maintenant au rayon Jeunesse de la librairie !"
Image Image Image

Putain n'est pas une grossièreté, c'est un adjectif qualificatif.

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
À la tête du Magenmagot
Messages : 3491
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: [Théâtre] Harry Potter and the Cursed Child

Message par DameLicorne » 11 oct. 2016 - 17:58

J'aime bien ta façon de voir, Flodalys ! :)

Sinon, il y a aussi deux soirées spéciales à Aix en Provence dans deux librairies voisines du cours Mirabeau, ce jeudi soir. Plus d'informations là, vous pouvez aussi, comme Vegeta l'a fait, y rajouter les événements près de chez vous ;) : viewtopic.php?f=5&t=10502 :beer:
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Répondre

Revenir à « L'Allée des Embrumes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités