[Textes] Nuit du 6 septembre

Pour les vieux sujets obsolètes mais qu'on peut vouloir relire un jour.

Modérateur : Équipe des Nuits d'HPF

Avatar de l’utilisateur
Soriku
Titulaire des BUSE
Messages : 120
Inscription : 11 juil. 2014 - 10:10

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Soriku » 07 sept. 2014 - 00:57

Titre : Le heurtoir
Thème : Indice
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 589
Personnages : Mandy Brocklehurst
Rating : Aucuns


Le couvre feu était passé depuis presque deux heures et j'étais toujours plantée devant cette fichu porte.
- Vous pouvez répéter si il vous plaît ? Demandais je pour la énième fois au heurtoirs en forme d'aigle.
Celui ci ouvrit un œil fatigué et me regarda quelques secondes sans me voir. Puis il secoua sa tête de fer et me lança d'une voix exaspérer :
- Je suis noir, je deviens rouge, et je finis blanc... Qui suis je ?
- Hummmm.... C'est difficile comme énigme je trouve.
- Non, pas vraiment ( il étouffa un bâillement ), tu comptes continuer encore longtemps ?
- Oh, je tenterais ma chance autant de fois qu'il faut.
Je baillais à m'en décrocher la mâchoire. La vie était difficile quand on était à Serdaigle. Cela faisait maintenant plusieurs heures que je harcelais ce pauvre aigle pour qu'il me laisse entrer.
Il ne serait pas dit que Mandy Brocklehurst serait vaincu par une porte.
Ou par une devinette.
Bref, je tentais à nouveau a chance.
- Une feuille de papier ?
Il resta silencieux. Mauvaise réponse apparemment. Mais je me devais d'essayer de le convaincre.
- He bien au début elle est noire, puis on met de la peinture rouge dessus, puis on met de la peinture blanche . C'est logique non ?
- …
- Bon, c'est pas ça … Qu'est ce qui est noir, puis rouge, puis blanc ….
Je vis l'oiseau en fer fermer doucement les yeux, plongeant peu a peu dans le sommeille. Hors de question qu'il me laisse seule là ! C'était de sa faute si j'étais là ! J'étais en première année et lui tout ce qu'il trouvait à faire c'est me donner une question super dure !
- Hey ! HEY ! DEBOUT !
- Hein ? Que .. ? Quoi … ?
- Donne moi un indice ! Déclarais je, les mains sur les hanches.
- Pardon ?
- Donne moi un indice ! Un petit truc pour orienter ma réflexion ! Allez quoi !
- ….
- Que je sache, Rowena Serdaigle t'as juste dit de ne laisser entrer que ceux qui donnaient une bonne réponse non ?
- …. Si.
- Mais elle n'a pas préciser si on avait droit ou non a un ndice !
- ….
- Ah AH ! Ton manque de réaction confirme ma théorie ! Donne moi un indice ou je te garderais éveiller toute la nuit !
- Tu tombera de sommeille avant moi.
- Non ! Je pète la forme moi, je peux rester éveiller jusqu'au matin si il le faut !
C'était faux, je tenais à peine sur mes jambes. Mais il ne devait pas le savoir. C'était ça le but du bluf !
- Bon d'accord, d'accord ! L'indice c'est : ça aide a se chauffer.
Je restais quelques minutes a réfléchir sous l’œil attentif du heurtoir.
- Le charbon ?
- Oui ! Enfin ! C'est pas trop tôt ! Par Merlin, j'ai cru que tu trouverais jamais !
J'eus un petit sourire désolé.
Il ouvrit la porte et me déclara :
- Petite, je t'ai donner un indice parce que tu est la première qui à été assez intelligente pour me dire que Rowena ne l'avait pas interdit. Mais si tu le répète, je ne t'ouvrirais plus jamais la porte !
- C'est d'accord !
Je n'allais pas dévoiler ce secret ! C'était trop … distrayant et utile …. La prochaine fois, je n'oublierais pas de réutiliser cet atout.
Dernière modification par Soriku le 07 sept. 2014 - 02:54, modifié 1 fois.
"Ce sont nos choix, (...), qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes."

Image

Avatar de l’utilisateur
ChocolatCake
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 645
Inscription : 07 oct. 2013 - 21:12

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par ChocolatCake » 07 sept. 2014 - 01:18

Titre :
Thème : Volage
Fandom : Original
Personnages : ma Berry à moooiiiii (OC)
Nombre de mots: 202
Rating : -12 (?)
Changer d'amour, changer d'amants, changer toujours, changer d'instant.
Berry le faisait éternellement, répétant inlassablement les mêmes mouvements, les mêmes pensées. Elle ne s'attachait jamais, ne se laissait jamais aller à penser à l'amour, au vrai, à celui qui te faisait aimer et haïr, pleurer et rire.
Elle aurait pu se laisser aller à penser à tout ça, se tracasser pour des bêtises, à rire à n'importe quelle blague, à pleurer à n'importe quelle pique.
Mais cela ne lui conviendrait pas, songeait-elle, elle avait besoin de cette distance, sans attaches, sans amour.
Volage.
C'était très bien comme ça, et ce n'était pas elle qui devait souffrir, c'était ses victimes.
Si elle commençait à ressentir de la compassion, elle serait perdue dans les ténèbres encore plus qu'elle ne l'était déjà, elle s'enfoncerait si profond qu'elle n'en ressortirait jamais saine et sauve.
C'était avec ces sentiments que Berry continua sa vie de meurtres et de sang. Presque lassants.
Puis, elle le rencontra, lui son Parfait à elle. Il avait des yeux noirs, une peau café au lait magnifique et des cheveux à tomber par terre.
Pour la première fois, elle ne voulait plus être volage. Elle voulait être amoureuse.
Amoureuse d'autre chose que le meurtre.
Image

Avatar de l’utilisateur
Zaz_
Stagiaire chez W&W
Messages : 863
Inscription : 21 juil. 2014 - 18:24

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Zaz_ » 07 sept. 2014 - 01:19

Titre : Première fois
Thème : Volage
Fandom : HP
Nombre de mots : 85
Personnages : Molly, Arthur
Ratings : Aucun

Du volage. Voilà ce que c'était. Du volage et rien de plus !
A ce stade là, ça frisait l'insolence. Sous son nez ! La rage s'installait peu à peu dans son coeur. Le dépit prenait place sur la jalousie, la colère empiétait sur la tristesse.
Si ça continuait à ce rythme, bientôt, elle devrait se déguiser pour que son mari la regarde !

- Arthur ! Lève le nez de tes gadgets moldus et regarde moi !

C'est ainsi qu'Arthur et Molly eurent leur première dispute.
Image

Avatar de l’utilisateur
Uzy
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1569
Inscription : 03 sept. 2011 - 15:58

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Uzy » 07 sept. 2014 - 01:29

Titre : À d'autres
Thème : Volage
Fandom : Aucun
Nombre de mots : 116
Personnages :
Ratings : Tout public
Passer d’un boulot à l’autre, d’un amant à l’autre, d’une ville à l’autre, tout consommer le plus vite possible et tout jeter comme si tout était jetable. Rien n’est assez bien pour toi. Tu ne gardes jamais un amis plus longtemps que nécessaire, tu t’en éloignes avant même de t’en aller. Certains diront que c’est ta peur d’être rejeté qui te fait fuir tout ce à quoi tu pourrais t’attacher. Oh, à d’autres. Tu as besoin de mouvement, de changement, c’est tout. Tu es hyperactif, tes yeux vont sans cesse sur le côté à la recherche d’un nouveau but à atteindre et, une fois que tu y es, te voilà déjà reparti vers une autre destination.

Avatar de l’utilisateur
Soriku
Titulaire des BUSE
Messages : 120
Inscription : 11 juil. 2014 - 10:10

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Soriku » 07 sept. 2014 - 01:43

Titre : L'inconstant
Thème : Volage
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 341
Personnages : Blaise Zabini
Rating : Aucuns

Blaise était volage, c'était un fait reconnu chez les Serpentard. Et Poudlard tout entier n'avait pas tardé à être au courant.
Comment aurait il pu en être autrement avec une mère qui c’était mariée sept foi ? Blaise avait hérité de sa beauté, il était grand, sa peau sombre et ses beaux yeux en amandes lui donnaient un charme qui ne laissait pas indifférent.
Certains disaient qu'a changer aussi souvent de conquête, il essayait de compenser un amour qu'il n'avait pas reçu de sa mère. A ceux qui disaient ça, Blaise le faisait payer. Il savait que sa mère l'aimait. Elle le lui avait prouvé mainte et mainte fois.
Certains disaient qu'il reproduisait le schéma de sa génitrice. Elle s'était mariée sept fois Qui donc pouvait deviner le nombre d'amants secrets qu'elle avait eut ? A ceux qui disaient ça, Blaise le faisait payer.

Étais ce une faute d'être sensible au charme des jeunes filles ? Non, il ne le croyait pas. Pour lui, c'était plus tôt leur rendre hommage. Un hommage a leur beauté, un hommage aux sentiments qu'elles faisaient naître en lui. Ces sentiments qu'il ne parvenait pas à contrôler.

Enfin, ça, c'était ce qu'il disait à tout le monde.

Blaise était volage pour des raisons bien plus obscures et inavouables. C'était comme partir à la chasse. Voir sa proie reculer, faiblir petit à petit face à lui … La plus part des filles tombaient grâce à une technique simple, facile. De petits oisillons face à un tigre. Mais de temps en temps, elles résistaient.. Ne se laissaient pas faire. Se battaient. Et c'était ça que Blaise aimait. Le combat. Être a l’affût, guetter le moindre signe, pister la cible, comprendre son mode de pensées pour mieux la piéger.
Dans ces moments là il se sentait plus vivant que jamais.

Elle finissaient toujours par faiblir et se faisaient dévorer. Toujours. Mais celles qui lui avaient donner le plaisir de la traque recevaient un traitement … spécial. Une sorte de cadeau de remerciement.

Blaise était volage. Et il aimait ça.
"Ce sont nos choix, (...), qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes."

Image

Avatar de l’utilisateur
Berserkr
Stagiaire chez W&W
Messages : 942
Inscription : 12 mars 2014 - 22:13

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Berserkr » 07 sept. 2014 - 01:47

Titre : Sven, le maudit
Thème : Volage
Fandom : HP
Nombre de mots : 372
Personnages : Sven Alstrom, Dominique Weasley, Rose Weasley...
Rating :

- Tu choisis, Sven. C'est moi ou ton groupe de musique et tes amis.

- Alors, je prend le second choix sans hésiter, dit le suédois d'un ton neutre.

Un « connard » suivi d'une puissante claque retentirent dans la grande salle, et Dominique Weasley s'enfuya en pleurant.

- Bon, j'irais pas jusqu'a dire que tu l'as mérité mais c'est presque ça.

Rose se tenait à coté de lui, l'air peu surprise par la désinvolture habituelle de son ami depuis maintenant plus d'un an.

- J'y peux rien si elle était vraiment possessive avec moi, répondit-il en se frottant la joue. Tu l'as entendu, non ? Elle demandait limite à ce que je vous laisse tomber. Puis elle était tout le temps collée à moi, j'en avais ras le bol au bout d'un moment.

- L'idée de faire preuve de tact ne t'es même pas venue à l'esprit, on dirait. Dis plutôt que tu trouvais la situation problématique, continua-elle, honnêtement. Je t'ai vu embrasser ton amie Alice, cet été. Je te savais malchanceux en amour depuis Katrin mais pas du genre volage, copain.

- Oui je sais, j'ai déconné. Mais avec Alice, c'est complexe. On peut se voir que pendant les vacances et à Pré-au-lard. Sans compter que je suis un générateur électrique vivant, donc ça aide pas vraiment pour les contacts physiques, ni la relation de couple. Même si j'essaye de me contrôler. Tu crois qu'elle m'en voudras si je lui dis que je suis sorti avec une autre.

- Vous êtes officiellement ensemble ou pas ?

- Franchement, je sais pas trop. On en a pas reparlé depuis.

- Bon, la prochaine sortie est dans deux semaines. Je sais qu'elle vient, alors te défile pas. T'as intêret à te lancer. Et tu lui dis rien sur Dominique. Dom, je me charge de la tenir éloignée, des fois qu'elle veuille te causer des ennuis.

- Tu ferais pas mieux, de t'occuper du tiens, de couple, demanda Sven légèrement amusé.

- Ah mais moi, tout va bien. Qu'est-ce que tu insinues?

- Comment dire... La fille derrière toi essaye de draguer Scorpius, en fait.

- Bon, j'en ai pour deux minutes, fit Rose, furieuse en sortant sa baguette. On en rediscutera après.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Zaz_
Stagiaire chez W&W
Messages : 863
Inscription : 21 juil. 2014 - 18:24

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Zaz_ » 07 sept. 2014 - 02:11

Titre : Boum
Thème : Tubes
Fandom : HP
Nombre de mots : 105
Personnages : Seamus
Ratings : aucun

Cette fois, ce serait la bonne. Il en était sûr. Il avait tellement essayé, tellement travaillé, tellement fait d'erreurs... Cette fois-ci, c'était la bonne. Il ne voyait pas ce qu'il aurait pu rater : à part confondre les yeux de scorpion et les feuilles de myrthe sèches, il avait tout fait.
Lentement, avec une précaution infinie, il trempa la louche dans le chaudron et en sortit une lampée de potion, qu'il versa lentement dans le tube. Qui, une fois refermé, explosa. Finalement, peut-être qu'il avait bel et bien confondu les yeux de scorpions et les feuilles de myrthe sèches.
Image

Avatar de l’utilisateur
ChocolatCake
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 645
Inscription : 07 oct. 2013 - 21:12

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par ChocolatCake » 07 sept. 2014 - 02:15

Titre : Abandonnés
Thème : Tubes (whaaat)
Fandom : Original
Nombres de mots : 221
Personnages : Elle et Lui
Rating : Nope
Il était debout, adossé au tableau blanc. Il regardait son ancienne classe de chimie. Tant de tubes vides à conserver, tant de souvenirs à ne jamais oublier.
Il avait tant appris avec cette classe. Peut-être serait-ce grâce à elle qu'il trouverait un métier.
Un faible "toc toc" l'arrêta dans ses pensées.
Une jeune fille brune, les bras croisés et un faible sourire aux lèvres se tenait dans l'encadrement de la porte blanche, dans sa blouse immaculée et les lunettes de protection encore sur les yeux.

"Ça va te manquer n'est-ce pas?" lui demanda-t-elle en s'approchant de lui.

Il hocha les épaules. Elle vint caler sa tête contre la sienne, regardant la salle vide pendant quelques minutes encore.
Au bout d'un certain temps, le jeune fille le questionna:

"Qu'est ce qui va te manquer le plus?"

Il se décolla et la fixa droit dans les yeux, puis reporta son regard vers les tables blanches et lavées, les robinets qui coulaient à moitié et les tubes abandonnés, au fond de la classe.

"Ce qui va me manquer?
- Oui", fit-elle.

Il essaya de réfléchir.

"Les tubes."

Elle le toisa avec un regard surpris et éclata de rire. Il se joignit à elle et ils s'en allèrent, main dans la main, sans se soucier des tables blanches, des souvenirs passés et des tubes abandonnés.
Image

Avatar de l’utilisateur
Berserkr
Stagiaire chez W&W
Messages : 942
Inscription : 12 mars 2014 - 22:13

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Berserkr » 07 sept. 2014 - 02:31

Titre : Trouver un nom...
Thème : Tubes
Fandom : HP
Nombre de mots :
Personnages: Sven Alstrom
Rating :

Sven et Scorpius travaillaient, comme chaque soir, leurs compositions. Scorpius avait rattrapé le niveau de Sven à la guitare en un temps record, et pouvait désormais aisément le suivre. Leurs doigts glissaient à toute vitesse sur les cordes.

Ils travallaient aussi pas mal le chant. Sven voulait le poste de chanteur pour leur futur groupe, mais Scorpius aussi était doué. Ils s'étaient arrangés pour partager le micro. Mais il restait nombres de détails à régler.

- Mec, là je crois qu'on tient un vrai tube. Faudrait qu'on commence aussi à réfléchir au nom du groupe.

- Euh... Comment te dire, Sven... C'est cool qu'on arrive à avancer, tout ça... mais avant de trouver un nom au groupe, faudrait peut-être songer à recruter un bassiste et un batteur, histoire de pas passer pour des idiots.

- Bah quoi ? Juste deux gratteux au lieu d'un line-up standard, ça ferait un bon concept, non ?

- Ça te désespère à ce point de trouver d'autres membres ?

- Oui, se contenta de répondre le suédois, dépité.

Il faut dire que vouloir fonder un groupe de heavy metal, dans une école de sorcellerie était déjà un défi en soi. Encore plus quand on avait causé du souci à nombre d'élèves, l'année précédente...
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Uzy
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1569
Inscription : 03 sept. 2011 - 15:58

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Uzy » 07 sept. 2014 - 02:35

Titre : The Tube
Thème : Tubes
Fandom : HP
Nombre de mots : 364
Personnages: Arthur
Rating : tout public
Qui, franchement, ne trouvait pas le métro londonien fascinant ? Arthur était aussi excité qu’un HPFien aux Studios HP. Tout d’abord, il admirait le plan du réseau. Toutes ces lignes de couleurs, aux angles nets, qui semblaient former un fouillis de couleurs et de noms mais, quand on y regardait de plus près, c’était une organisation minutieuse extraordinaire. A force d’entraînement, il pouvait maintenant trouver le chemin le plus court pour aller d’une station à l’autre, et n’en était pas peu fier.
Ensuite, il y avait les portiques. Des grosses machines grises qui avalaient son ticket et le recrachait en ouvrant la porte. Il a essayé de se renseigner pour savoir ce qui se passait exactement dans ces machines, par où passait le ticket, ce qui faisait que la machine savait qu’il était neuf, mais personne ne savait lui répondre exactement.
Après les portiques, l’attente sur le quai. Il était toujours impatient de voir arriver le métro, mais il passait le temps en regardant les autres voyageurs. Il essayait d’intégrer leurs façons de s’habiller, de se coiffer, il remarquait ces petites choses qu’un Moldu a et qu’un sorcier n’a pas. Il aimait beaucoup ceux qui étaient sur leur téléphone portable, et essayait parfois de s’approcher pour observer ce qu’ils faisaient. Ça, ça marchait surtout dans le métro lui-même, quand il était bondé et que tout le monde devait se serrer l’un contre l’autre. Dès que la personne à côté de lui sortait un téléphone, il n’avait qu’à bouger les yeux et pouvait observer tout ce qu’il y faisait. Il avait déjà essayé d’en démonter un, de téléphone, mais n’avait pas du tout réussi à comprendre comment ce qui était à l’intérieur pouvait donner toutes ces formes et ces couleurs qu’il pouvait voir derrière la petite vitre et que l’utilisateur manipulait si facilement.
Il préférait être debout, dans le métro. Il s’accrochait aux barres verticales ou, mieux, aux barres horizontales parallèles au plafond et auxquelles il pouvait se balancer au rythme de la rame. Mais il ne le faisait pas souvent, parce qu’il savait que ça embarrassait les gens avec lesquels il voyageait.
Ah, le métro londonien… une merveille moldue. Jamais il ne s’en lasserait.

Avatar de l’utilisateur
Soriku
Titulaire des BUSE
Messages : 120
Inscription : 11 juil. 2014 - 10:10

Re: [Textes] Nuit du 6 septembre

Message par Soriku » 07 sept. 2014 - 02:49

Titre : La fraise et le crocodile
Thème : Tubes
Fandom : Harry Potter
Nombre de mots : 515
Personnages : Lucy Weasley
Rating : Aucuns


Lucy resta quelques instants devant le miroir, sa brosse à dent suspendue au dessus de l’évier. Quelqu'un avait utiliser SON tube de dentifrice. Celui à la fraise qui ne piquait pas. Celui que sa tante Hermione lui avait donné quand elle l'avait vue à la dernière réunion de famille. SON tube de dentifrice, Celui qui avait un petit dessin marrant dessus. Pas comme ces dentifrices d'adulte ou il y a juste des traits de couleur. Sur SON tube il y avait un petit crocodile avec une brosse a dents. Et elle lui disait bonjour tous les matins.
Du haut de ses six ans, Lucy Weasley tenait beaucoup à son tube de dentifrice.
La petite fille sortit de la salle de bain et descendit à la cuisine, tenant fermement dans ses petites mains sa brosse à dent et le tube mutilé. elle grimpa sur une chaise, sous les regards étonnés de sa famille, se mit debout dessus et déclara d'une voix assez forte en tendant le tube devant elle  :
Qui à pris de MON dentifrice ? Qu'il se dénonce !
Seul le silence prit la peine de lui répondre.
Alors ? Fit il en une parfaite imitation de son père. J'attends.
Ses petits bras appuyés sur les hanche, elle avait sur le visage un air sérieux qui ressemblait beaucoup à celui que prenait son père lorsqu'il la gondait.
Lucy, tu devrais te calmer et descendre de cette chaise, tu risques de tomber, lui fit sa mère en déposant le plat de pan-cakes sur la table.
La petite fille sauta à terre et s'enfuit dans sa chambre, les larmes aux yeux. Quelques instants plus tard, son père la rejoignait.
Qu'est ce qui se passe mon cœur, fit il en s'asseyant sur le lit de sa cadette.
C'est … mon tube … Tu vois, il y en moins que hier dedans … , expliqua elle entre deux sanglots.
Percy retint un sourire et pris délicatement le tube entre ses mains.
Lucy … C'est normal qu'il y en ait moins qu'hier. Tu en a utilisé un peu pour te brosser les dents.
La petite fille leva ses grands yeux rougis vers son père.
Tu vois, quand tu en enlève dedans, il y en a moins. Il se vide petit à petit.
Mais alors je suis en train de le tuer !
Mais non. C'est son rôle. Il est fait pour se vider.
Mais je ne veux pas qu'il se vide moi … J'en aurais plus après...
Ne t'inquiète pas. Si tu veux, je demande à tante Hermione de nous en envoyer d'autre dés aujourd’hui, d'accord ?
Oui ! Cria elle en sautant au sou de son père.

Quelques jours plus tard, Lucy avait une dizaine de tubes de dentifrice à la fraise ou on voyait un crocodile dessus en réserve. Elle les utilisa pendant longtemps, les vida tous.

Tous ? Non.
Un irréductible tube à moitié entamé était précieusement rangé dans le tiroir de sa table de nuit. Et il y résida un très long moment.
"Ce sont nos choix, (...), qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes."

Image

Verrouillé

Revenir à « Archives »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités